Bilan 2016 : mes meilleures lectures ♥

En ce 31 décembre 2016, il est temps pour moi de vous dresser mes meilleures lectures de l’année, à savoir mes coups de cœur de 2016. Il y en a pas mal, que je suis ravie de vous présenter.

couv56926493

 

Before, Anna Todd : un nouvel opus signé Anna Todd, pour sa série After, que j’attendais avec la plus grande impatience. C’est un tome prenant, intéressant et riche en nouvelles informations. Il nous permet de renouer avec nos personnages favoris, et d’une certaine manière, de les redécouvrir ♥ https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/04/16/before-1-danna-todd/

 

 

 

17340050

 

Losing Hope, Colleen Hoover : à l’instar de Hopeless, j’ai été complètement transportée par ce roman, du fait qu’il soit du point de vue de Holder, mon personnage masculin favoris. Une plume saisissante, un récit bouleversant et des personnages humains mais brisés par ce qu’ils traversent… Tout pour nous faire passer un moment de lecture inoubliable. https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/04/16/losing-hope-de-colleen-hoover/

 

 

 

 

L’épreuve, James Dashner : cette trilogie a été extrèmement marquante pour moi au moment ou je l’ai lu. J’ai été happée par l’histoire à tel point que j’ai enchaîné ces trois tomes en l’espace de quelques jours. Les personnages sont forts et attachants et l’histoire, mystérieuse et prenante. Impossible de ne pas accrocher avec les idées de l’auteur ! https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/04/16/lepreuve-de-james-dashner/

 

51iAB1a-azL._SX307_BO1,204,203,200_

 

La vie est un arc-en-ciel, Cecelia Ahern : un roman sur les aléas de la vie, les joies comme les déceptions, les désillusions et enchantements que la vie a à nous apporter. Une petite pépite qui se dévore par un rude froid d’hier. https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/04/23/la-vie-est-un-arc-en-ciel-de-cecelia-ahern-un-livre-qui-vous-donne-une-claque/

 

 

 

Outlander, Diana Gabaldon : c’est un coup de cœur global pour la série de Outlander. Elle a été MON coup de cœur de l’année, MA saga de l’année. Je ne peux plus l’oublier désormais. Je suis prise dans ses filets, telle une Claire voyageant au court du temps. J’ai lu les quatre premiers tomes et j’aime toujours autant. C’est une série nouvelle, originale, passionnante, prenante à chaque pages et chaque chapitres, où les personnages sont incroyablement bien crées, et les intrigues incroyablement bien ficelées. On ne peut qu’aimer tous les aspect de cette histoire : amour, humour, histoire et Ecosse (et Jamie. Et Fergus). Sassenach! https://leslecturesdesirine.wordpress.com/category/outlander-%E2%99%A5/

 

Me-Before-You

 

Me before you, Jojo Moyes : Un livre poignant sur la vie, la mort et tout ce qu’il y a entre les deux. Des personnages forts, une histoire touchante, marquante, qui ne nous laisse pas indemne. A lire, et relire, pour méditer sur notre existence. https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/07/14/me-before-you-un-livre-profond-dechirant-et-beau-%E2%99%A5/

 

 

 

9782253160212

 

Le miroir de Cassandre, Bernard Werber : Un livre auquel je ne m’attendais pas. Une plume très efficace, des sujets universels et actuels, des réflexions et pensées à méditer, par leur portée et aspect philosophique, sans oublier la part des personnages qui apportent chaleur et amour à ce récit semé d’embûches. https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/07/15/le-miroir-de-cassandre-une-decouverte-coup-de-coeur/

 

 

 

 

1408-cher-darcy-p_org

 

Cher Mr Darcy, Amanda Grange : Attendez-vous à vous plonger dans l’univers Orgueil et Préjugés d’une manière inédite ! Les lettres apportent une autre dimension à cette oeuvre mais le contenu est là et respecté à la lettre (c’est le cas de le dire). Prenant et réconfortant ! https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/07/26/3783/

 

 

 

 

Wolf Girl and Black Prince, Hatta Ayuko :  une série aussi attachante que prenante ! On fond pour les perosnnages, ce qu’ils vivent et les nombreuses péripéties que rencontre notre couple. A lire quotidiennement ♥ https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/12/22/wolf-girl-black-prince-un-manga-explosif-et-attachant/

 

Et vous, quels ont été vos coups de cœur livresques de 2016? ♥

 

TOP 10 : Mes Disney préférés ♥

Je suis une grande enfant et j’aime les Disney autant maintenant à 17 ans que quand j’avais 7 ans et je me suis dit que ça pourrait être marrants de vous faire mon petit top 10 de mes Classiques d’Animations Disney favoris de tous les temps et pourquoi aussi alors c’est partie ♥

 

  • La reine des neigesd066eaf89751c2487d25eb0ff8807aeb_large.jpeg
  • 2013
  • Chris Buck, Jennifer Lee
  • Animation, Aventure, Famille

Synopsis: 

Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel… En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Mon avis :

Ce Disney est le plus récent à rentrer dans cette liste car ne ne l’ai regardé que cette année ! Et, oui, je fais sûrement partie des seuls à ne pas avoir succombé à La reine des Neiges à sa sortie tout le temps durant son succès mondiale mais pour tout vous dire, je n’étais pas du tout, mais alors pas du tout attirée par cette histoire ! C’est donc il y a quelques semaines seulement que j’ai décidé de le regarder (parce que je n’avais rien de mieux à faire) et j’avoue qu’à la fin, je suis restée sur le c*l. Je m’attendais à tout sauf ça et finalement j’ai vraiment aimé. Les chansons sont très entraînantes ou restent facilement en tête ce qui veut dire chez Disney qu’elles sont réussites, mais l’histoire en elle même est vraiment très belle aussi et est au dessus de ce que j’imaginais au départ. Certes, quelques petits choix scénaristiques sont clichés et vus et revus (je pense notamment au « triangle amoureux » entre Anna/Kristoff et au Prince ) mais vu la fin, à laquelle je ne m’attendais pas du tout, le reste est pardonnée ! En fait je ne m’attendais pas à ce que ça se passe comme ça et  j’ai aimé l’originalité du choix final ! Et puis les personnages sont vraiment cools, c’est à dire que comme les derniers Disney et surtout un dont je vais parler plus bas, ils sont travaillés et vraiment complexes. Cela n’a rien avoir avec les premiers classiques tels que Blanche-Neige par exemple… En bref, je vous le conseille si comme moi, vous êtes encore réticents quand au fait de le visionner parce que vous ne serez, je pense, pas déçu et passerait très certainement un agréable moment !

 

  • Zootopiaaffiche_zootopie_fr_hd.jpg
  • 2016
  • Byron Howard, Rich Moore
  • Animation, Famille, Comédie

Synopsis :

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !
Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

Mon avis :

Il faut savoir que quand je suis allée voir ce film, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il me marque parce que j’y allais pour rire un peu passer une bonne soirée. Alors imaginez ma surprise quand je suis ressortie du cinéma, les étoiles pleins les yeux, l’esprit chamboulé et surtout, des questions existentielles sur la vie et le monde dans lequel on vit qui flottaient dans ma tête. Car ce film, au delà du fait qu’il vous fera rire et passez un très bon moment en compagnie des personnages drôles et attachants que sont Nick et Judy, (on s eprend très vite au jeu d’essayer de comprendre ce qu’il se passe à Zootopia et à tenter de résoudre l’enquête de cette histoire en même temps qu’eux) ce Disney vous fera réfléchir comme jamais. Les réelles questions qu’il soulève, les points et les aspects de la société qu’il met en évidence sont tellement actuels que vous ne pourrez pas, si vous avez plus de 15 ans, passer à côté. Ce qui est génial avec ce film c’est que, comme tous les autres Disney, il va pour tout public : les enfants seront sensibles à l’humour et riront beaucoup, tandis que nous, adultes ou jeunes adultes, comprendront les messages cachés et la critique de la société qui est faite à travers ce film d’animation. Je vous le conseille très chaudement, il en vaut mille fois la peine.

 

  • Raiponce 19539636
  • 2010
  • Byron Haword, Nathan Greno
  • Animation, Famille

Synopsis:

Lorsque Flynn Rider, le bandit le plus recherché du royaume, se réfugie dans une mystérieuse tour, il se retrouve pris en otage par Raiponce, une belle et téméraire jeune fille à l’impressionnante chevelure de 20 mètres de long, gardée prisonnière par Mère Gothel. L’étonnante geôlière de Flynn cherche un moyen de sortir de cette tour où elle est enfermée depuis des années. Elle passe alors un accord avec le séduisant brigand… C’est le début d’une aventure délirante bourrée d’action, d’humour et d’émotion, au cours de laquelle l’improbable duo va rencontrer un cheval super-flic, un caméléon à l’instinct de protection sur-développé, et une drôle de bande de malfaiteurs.

Mon avis:

Ce film ! Ce film ! Je l’aime tellement, tellement que je vais tout faire pour ne pas partir dans tous les sens. Comme vous le savez déjà, ce Disney est une réécriture du véritable conte de Raiponce, modernisée et romancée. On y retrouve une Raiponce adolescente qui veut sortir de sa tour pour le temps d’une journée, celle de son dix-huitième anniversaire, parce que chaque année à cette date des lumières mystérieuses flottent dans le ciel, et elle en assez de les contempler depuis sa fenêtre. Ce Disney est merveilleux : il est frais de par ses chansons et con côté moderne, drôle avec des personnages types et des scènes ou quiproquos hilarants. Mais surtout, il est beau humainement. Il aborde pleins de sujets mine de rien, comme l’enlèvement d’un enfant et le rôle des parents. Et puis l’histoire d’amour de Flynn et Raiponce est sûrement l’une de mes préférés : j’aime quand ce genre d’amour n’était pas prévu, qu’il arrive de manière inattendu, cela ne la rend que plus beau et authentique ! Je vous conseille ce superbe Disney si vous voulez en vivre des émotions différentes ♥

 

  • La belle et la bêteVersion intégrale r2.jpg
  • 1992
  • Gary Trousdale, Kirk Wise
  • Animation, Famille, Romance

Synopsis:

Belle est une jeune fille sensible et imaginative, qui passe ses journées plongée dans la lecture et qui repousse obstinément les avances de Gaston, un bellâtre musclé et vaniteux. Seul Maurice, son père, un inventeur farfelu, compte dans sa vie. Un jour que ce dernier se perd dans la forêt, il doit se réfugier dans un château pour échapper à une meute de loups. Irrité par son intrusion, le maître des lieux, une Bête gigantesque et terrifiante, le jette dans un cachot. Pour sauver son père, Belle accepte d’être retenue prisonnière à sa place…

Mon avis :

Ce Disney est un des plus beaux visuellement et humainement, on ne peut le nier. J’aime les musiques que je trouve tantôt dynamiques, tantôt absolument magnifiques. J’aime le message principale qui est véhiculé, peut-être un peu cliché mais qui reste tellement vrai : c’est l’intérieur qui compte et non l’extérieur ! Et ce que j’aime d’autant plus c’est que cette théorie est totalement prouvée avec les personnages. Gaston est peut-être « beau » physiquement mais c’est lui le véritable monstre tandis que la Bête est une belle personne à l’intérieur. C’est un beau film, universel qui mérite d’être encore vus et monter aux enfants de maintenant !

 

  • Pocahontas104478138_o.jpg
  • 1995
  • Mike Gabriel, Eric Goldberg
  • Animation, Aventure

Synopsis:

En l’an 1607, La belle Pocahontas aura-t-elle le pouvoir d’éviter la guerre entre les colons anglais et son peuple, les Powhatan, et de sauvegarder ainsi ses amours avec le fringant aventurier John Smith, qui accompagne les colons?

Mon avis:

Il faut savoir que l’Histoire de la colonisation du continent Américain est un sujet qui m’intéresse énormément (et qui me révolte au plus au point :)) alors c’est tout naturel que ce Disney fait partis de mes favoris sachant qu’il est raconté du « point de vue » de Pocahontas, une Indienne, et nous raconte comment elle est parvenue à arrêter la guerre imminente qui aurait opposer les colons anglais aux Indiens. Je suis très sensible au mélange culturel et c’est ce que j’ai le plus aimé dans cette histoire : l’histoire d’amour de Pocahontas et de John Smith, très touchante de par le fait qu’elle est quelque peu interdite aux yeux de leur société respectives. Au delà de ça, les messages véhiculés à propos de la paix, de l’amour et surtout du respect d’autrui et des autres cultures m’ont vraiment vraiment touchées et me marquent encore aujourd’hui et c’est un des films qui m’a fait ouvrir les yeux et l’esprit quand j’étais plus jeune, c’est pourquoi je le conseillerais toujours aux enfants et même aux adultes (!) car il est universel et s’adapte à chaque culture et religion qui seraient mal vues ensembles.

 

  • Mulan383748-mulan-va-prochainement-avoir-le-droit-620x0-1.jpg
  • 1998
  • Tony Brancoft, Barry Cook
  • Animation, Aventure

Synopsis: 

Mulan est une belle jeune fille qui vit dans un village chinois. Malgré son amour et son respect pour sa famille, son mépris des conventions l’éloigne des rôles dévolus aux filles devouées. Quand son pays est envahi par les Huns, Mulan, n’écoutant que son courage, s’engage à la place de son père dans le but de lui sauver la vie. Elle va devenir, avec l’aide d’un dragon en quète de réhabilitation, un guerrier hors du commun.

Mon avis:

Comment ne pas aimer ce film Disney quand on est féministe dans l’âme comme moi? Pour moi, ce film est un des plus féministes et évolués qui puissent exister. Il dénonce les conventions sexistes au possible de la Chine de ce temps et des inégalités très marquées qui existaient entre les deux sexes, de manière implacable : travestir une femme en homme pour prouver qu’elle peut aussi bien être une guerrière, s’exprimer intelligemment et réfléchir ! Fa Mulan est bien plus intelligente que tous les hommes réunis dans cette histoire et grâce à sa débrouillardise, elle va prouver ce qu’est réellement une femme quand sa société ne l’étouffe pas pour réduire ses chances. Pour aller jusqu’au bout, Disney à fait quelque chose qu’ils n’ont fait que dans de rares films : s’abstenir d’une histoire d’amour et j’approuve ce choix pour ce premier opus à 100% (encore un choix pour dénoncer les idées reçues sur les femmes qui ne pense qu’à l’amour).

 

  • Frère des ourses QAB_MQQ6j_-RR29sPmsXVR5Diw4.jpg
  • 2004
  • Bob Walker, Aaron Blaise
  • Animation, Famille

Synopsis:

Kenai, un jeune Indien, affronte un ours. Ses frères viennent à son secours. Sitka, l’aîné, sacrifie sa vie pour sauver les deux plus jeunes du féroce grizzly. Kenai se lance alors à la recherche de l’ours, le traque jusque dans un canyon et parvient à le tuer. A cet instant, le ciel s’ouvre, l’éclatante lumière des Grands Esprits vient baigner Kenai et le métamorphose en ours. Lorsque Denahi, son frère, survient, il ne voit que les vêtements déchirés de Kenai et, auprès d’eux, un ours mort. Il croit avoir perdu son dernier frère, et, submergé par la colère et la douleur, jure de traquer l’animal et de le tuer.
De son côté, Kenai doit, pour survivre, apprendre à devenir un ours. Afin de retrouver sa forme humaine, il devra voyager jusqu’à la montagne où « les lumières touchent la terre ». Là, il pourra demander aux Grands Esprits de lui rendre son apparence première mais ce sera sans compter sa rencontre avec Koda, un petit ourson bien, bavard…

Mon avis:

Ce Disney fait partie du podium, ce qui veut dire qu’il est très très important dans mon cœur et il y a de quoi ! Ce film représente beaucoup pour moi parce que je l’ai regardé pour la première fois avec mon frère et ma sœur et que l’ironie du sort fait qu’il parle de la relation entre trois frères et que, honnêtement, chacun d’eux représente l’un d’entre nous en terme d’âge ou de personnalité (pour moi, c’est Kenai si ça vous intéresse haha). Il m’a tellement chamboulé la première fois que je l’ai vu et j’ai beau le regarder au moins une fois par an, je pleure toujours comme une madeleine à la fin, au début un peu partout au milieu ! J’aime tout dans ce Disney : les musiques qui me font soient sourire comme une idiote soit pleurer comme une folle, l’histoire, ce qu’il veut nous faire comprendre et le fin mot de cette histoire et je le conseille vraiment chaudement à tout le monde car il devrait être regardé au moins une fois dans une vie, qu’on ait ou pas un frère et une sœur ! Si vous voulez vivre le pleins d’émotions et vous manger en pleine face a plus belle leçon de vie du monde (la famille, c’est très sacré ♥), qu’attendez-vous? ♥

 

  • Aladdine690fa72-4cfb-420c-b4a4-8dba8e5c45dd.jpg
  • 1992
  • John Musker, Ron Clements
  • Animation, Comédie Musicale, Romance

Synopsis:

Comment Aladdin, grâce à la félonie du grand vizir, va se procurer la lampe magique qui héberge le fameux génie et nous entraîner dans la plus étonnante des aventures entre amour, amitié et dangers.

Mon avis:

Ce Disney illumine la vie et me met toujours des étoiles pleins les yeux. Je suis tellement amoureuse d’Aladdin et de son aventure teintée des couleurs et des saveurs de l’Orient ! On plonge dans un monde dangereux antre grandes aventures, mensonges, amours et combats entre méchants et gentils comme je les aime. Les musiques sont tout bonnement magistrales, mais ça tout le monde le sait. Le personnage d’Aladdin est aussi beau physiquement qu’à l’intérieur et c’est ça que j’aime tant dans ce film : le message. Il ne faut pas toujours se fier aux apparences et Aladdin a beau être un voleur, c’est un homme au cœur d’or et j’approuve ♥

 

THE WINNER IS…

 

 

  • Peter Panppc.jpg
  • 1952
  • Hamilton Luske, Clyde Geromini, Wilfred Jackson
  • Animation, Famille

Synopsis:

Wendy devient une grande fille. Aussi passe-t-elle sa derniere nuit dans la nursery avec ses jeunes freres. C’est cette nuit-la que Peter Pan choisit pour les entrainer dans un grand voyage au pays imaginaire.

Mon avis: 

Un si petit résumé pour une si grande histoire. Comment et par où commencer? Il faut savoir que Peter Pan est un roman de J.M Barrie qui a donné du fil à retordre à Disney tant c’est une histoire et un personnage complexe ! Peter Pan, c’est bien plus que l’histoire d’un petit enfant qui a peur de grandir et qui emmène donc les Daring à l’aventure dans le Pays Imaginaire. C’est l’histoire d’un garçon cruel et est incapable de ressentir la moindre émotion d’amour ou de compassion pour quelqu’un d’autre que lui (et moi hahaha), qui, effrayé par la mort, s’enferme dans un monde tellement ambigu que pendant l’intégralité de l’histoire et de sa vie éternelle, le doute plane entre le fait que tout ça ne soit qu’un vaste jeu ou la terrible réalité. La seule chose qui ne change pas au Pays Imaginaire, c’est Peter. Il est le chef du ce monde qu’il a créé de toute pièce pour se protéger des grands qui eux même se rapprochent de la mort. Les méchants se succèdent tout comme les enfants perdus et je ne serais vous expliquer ce que j’aime tant chez Peter Pan. La complexité de l’histoire, le personnage mystérieux et envoûtant qu’est Peter ou ce mythe, ce syndrome qui gravite autour de Peter, (ne jamais grandir, être toujours jeune et s’amuser à l’infini?) Ou peut-être très certainement les trois? En tout cas c’est l’histoire de ma vie et je l’aimerais toujours, Disney ou pas ♥♥♥

 

Et en cadeau, juste parce que ça fait toujours du bien ♥

Tu t’envoles , Prince AliJe m’en vaisHonneur à tousL’air du vent (♥)BelleOù est la vraie vie?Try Everything et Libérée, délivrée (désolée!)

TOP 10 : Les meilleures adaptations ciné/télé !

S’il y a bien une chose que j’aime, c’est regarder l’adaptation d’un livre que j’ai lu, que je l’ai aimé ou non, et peu importe le type d’adaptation : télé ou ciné. Je vous propose donc dans cet article mon top 10 de mes adaptations de romans préférées !

  • Orgueil et Préjugésorgueil-et-prejuges-4123375jtfms_1713
  • Joe Wright
  • 2005

Synopsis : 

Dans un petit village d’Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L’arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de cœur tumultueuses.
Cette dernière découvre l’amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s’ensuivent avant de tomber dans les bras l’un de l’autre à la grande surprise des Bennet.

Mon avis :

Ce film est un véritable bijou visuel et scénaristique. Il reprend parfaitement l’univers et le cadre du classique d’Austen tout en le modernisant quelque peu, rappelant que la plupart de ces personnages sont féministes ou tout simplement avancés pour leur temps. Les costumes, les décors et la musique sont tous trois à couper le souffle.

 

  • Dangerous Liaisonsdangerousl.jpg
  • Stephen  Frears
  • 1988

Synopsis :

Deux aristocrates brillants et spirituels, la marquise de Merteuil et le séduisant Vicomte de Valmont, signent un pacte d' »inviolable amitié » à la fin de leur liaison. C’est au nom de celui-ci que la marquise demande à Valmont de séduire la candide Cecile de Volanges qui doit prochainement épouser son ex-favori, M. de Bastide. Mais Valmont a entrepris de séduire la vertueuse Mme de Tourvel.

Mon avis :

C’est sûrement le livre qui le mieux adapté de toute cette sélection. Il reprend totalement l’ambiance malsaine, cruelle, snob et dissimulatrice des Liaisons tout en apportant une touche d’originalité puisqu’au vu du format, les personnages sont obligés de se voir directement et et de vivre ce qu’ils racontent dans les lettres de base, dans le roman épistolaire. Une très bonne idée !

 

  • The Great GatsbyGatsby-SFX-la-poule.jpg
  • Baz Lurman
  • 2013

Synopsis :

Printemps 1922. L’époque est propice au relâchement des mœurs, à l’essor du jazz et à l’enrichissement des contrebandiers d’alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s’installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d’un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s’étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C’est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d’absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats.

Mon avis :

Ce réalisateur ne me déçoit jamais. Avec cette adaptation du chef-d’oeuvre de Fitzgerald, il signe son plus beau film. Tout est magnifiquement grandiose et lumineux dans ce film : les décors sont époustouflants, les costumes sont merveilleux, le jeu des acteurs est divin et la bande-son, mélange subtile entre jazz et musique plus moderne, que j’aime littéralement. C’est surtout le fait que l’histoire soit très bien adaptée qui fait de ce film une réussite. En plus de ça, les répliques et la musique de fond donnent une atmosphère et une ambiance très chère à celle de cette époque et de ce livre, de la plume de l’auteur… j’adore ♥

 

  • Peter Pan18370711.jpg
  • P.J Hogan
  • 2004

Synopsis :

Chaque soir, Wendy émerveille ses jeunes frères avec ses fantastiques récits épiques, jusqu’au jour où son père décrète qu’elle est désormais trop grande pour partager leur chambre…
Ce que les adultes ignorent, c’est qu’un autre garçon, Peter Pan, se passionne lui aussi pour les histoires de Wendy. Il vient de loin pour les écouter. Sa soudaine apparition va marquer le début d’aventures aussi fabuleuses qu’exaltantes…
A travers le ciel étoilé, Peter, les enfants et la minuscule fée Clochette prennent le chemin d’un endroit où le rêve est roi : le Pays Imaginaire…
Là-bas, Wendy et ses frères découvrent les Garçons Perdus et leur repaire souterrain. Mais le danger rôde et l’infâme Capitaine Crochet est prêt à tout pour remporter le combat qui, depuis longtemps, l’oppose à Peter…
Mon avis :
Cette adaptation a bercé mon enfance, elle est magique, drôle et reprend le mythe de Peter et le classique de J.M Barrie à la perfection (bien que je vomis sur le choix scénaristique de faire une soit disant histoire d’amour entre Peter et Wendy, lequel, je le rappelle, n’aime personne hormis lui même (et moi♥)). Elle nous rend nostalgique et nous rappelle à quel point la magie de l’enfance est précieuse !
  • Loin de la foule déchaînée411619.jpg
  • Thomas Vinterberg
  • 2015

Synopsis :

Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.

Mon avis :

Visuellement et musicalement parlant, ce film est une bombe. Il embellit le roman de Thomas Hardy, déjà beau car il est de sa plume, et le choix des acteurs et vraiment très bons, ils interprètent leurs rôles à la perfection, ils ont su se les approprier. Le rythme du film est bon, les décors remplissent nos yeux et la manière dont se clôt le film nous arrache des larmes. Magnifique !

 

  • Si je reste594804145-si-je-reste
  • R.J Cutler
  • 2014

Synopsis :

En un seul moment, tout peut changer. Mia, 17 ans, n’a aucun souvenir de l’accident : elle arrive uniquement à se rappeler avoir roulé le long de la route enneigée de l’Oregon avec sa famille. Puis, en un clin d’oeil, elle se retrouve observant son propre corps dévasté … L’adolescente sera tiraillée entre l’envie de rejoindre ses parents dans l’au-delà et celle de se réveiller et de retrouver son petit ami et ses proches…

Mon avis :

Ce film est un vrai bijou aussi ! Pour le coup c’est une adaptation extrèmement fidèle du livre (très court à la base donc qui contient moins d’éléments) avec des acteurs à tomber, de la musique à en pleurer et un mélange de ceci, de cela qui nous arrache un torrent de larmes à la fin. C’est le film parfait pour un mercredi après-midi coconing, sous un plaid avec un bon chocolat chaud. Attention : émotions garanties ! ♥

 

  • Le monde de Charlie81IY4m3bZcL
  • Stephen Chbosky
  • 2013

Synopsis :

Au lycée où il vient d’arriver, on trouve Charlie bizarre. Sa sensibilité et ses goûts sont en décalage avec ceux de ses camarades de classe. Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige, pour les autres, c’est juste un « loser ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. Grâce à eux, il va découvrir la musique, les fêtes, le sexe… pour Charlie, un nouveau monde s’offre à lui.

Mon avis :

J’ai largement préféré le film que le livre pourtant c’est de la même personne ! C’est juste que la bande-son, les acteurs, l’ambiance font de ce film un incontournable, à regarder si on veut se détendre mais ressentir tout pleins d’émotions en même temps. Et puis la fin ! La fin ! C’est tellement merveilleusement bien amené dans le film que juste pour cette chute, je vous conseil d’aller le voir !

 

  • Love, Rosieimages.jpg
  • Christian Ditter
  • 2015

Synopsis :

Rosie et Alex, deux meilleurs amis, se retrouvent séparés de plusieurs milliers de kilomètres quand la famille d’Alex est contrainte de déménager aux Etats-Unis.

Mon avis :

Ce film est tellement mignon ! Il fait passer tout pleins de jolis messages sur la vie et est une excellente adaptation du livre qui, de par son format, ne nous laissait supposer aucune description. Le réalisateur a donc du tout travailler et je suis contente du résultat !

 

  • Harry Potterv1.jpg
  • Alfonso Cuaron
  • 2004

Synopsis :

Sirius Black, un dangereux sorcier criminel, s’échappe de la sombre prison d’Azkaban avec un seul et unique but : retrouver Harry Potter, en troisième année à l’école de Poudlard. Selon la légende, Black aurait jadis livré les parents du jeune sorcier à leur assassin, Lord Voldemort, et serait maintenant déterminé à tuer Harry…

Mon avis :

Je trouve que tous les Harry Potter sont bien adaptés mais j’ai eu un énorme coup de cœur pour celui ci malgré qu’il soit celui qui s’éloigne le plus du livre. Il est frais et reinvente à merveille le Prisonnier d’Azkaban.

 

  • Hunger Gameswhy-lionsgate-spent-nearly-twice-as-much-on-the-hunger-games-sequel.jpg
  • Francis Lawrence
  • 2013

Synopsis :

Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Mon avis :

Tous les Hunger Games sont très bien adaptés mais celui ci, tout comme Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban est mon préféré malgré la différence avec le deuxième tome. Il change juste chronologiquement parlant mais sinon tout est très bien repris et porté sur grand écran !

 

  • OutlanderPicture-441
  • R. D. Moore
  • 2014/2015

Synopsis :

En 1945, une infirmière de guerre, Claire Randall, se retrouve transportée dans l’Écosse révoltée de 1743. Elle y rencontre la rébellion et le fringuant guerrier des Highlands, Jamie Fraser.

Mon avis :

Vous savez à quel point je suis FAN de cette série et quand je vois ce qu’ils en ont fait surtout pour la première saison, je ne peux que vous conseiller d’aller la regarder ! Laissez vous submerger par l’histoire de Claire et Jamie, charmer par la musique et bercer par les décors de cette Ecosse très XVIIIè siècle ! REGARDEZ LA !

TOP 5 : Mes romances Young Adults préférées ! ♥

Le Young Adult est un genre que j’aime énormément et parmi ce genre il y la catégorie des romances Young Adult que je lis beaucoup. J’ai donc décidé de vous faire un petit top 5 de mes cinq lectures de Young Adult consacré aux romances !

 

  • Hopeless 1507-1
  • Colleen Hoover
  • 2014
  • Fleuve Editions
  • 512 pages
  • 18.50 euros

Résumé :

Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion depuis son enfance. Alors, quand elle croise Holder, elle est surprise de l’effet qu’il produit sur elle. D’autant que ce garçon croit la connaître, alors qu’elle n’a aucun souvenir de lui…

Mon avis :

Ce livre a été une véritable claque quand je l’ai lu. Je ne m’attendais pas à ce qui traite d’un sujet aussi difficile à aborder et qu’il le fasse aussi bien, à travers ce genre adolescent. La plume de l’auteur est impeccable et vus fait frissonner. Les personnages sont humainement magnifiques et cette histoire délivre de merveilleux messages. Pour ce qui est de la romance, on est servis ! L’histoire d’amour de Sky et Holder est tout simplement belle et sincère, authentique et très passionnée, comme je les aime. Foncez, si ce n’est déjà fait ♥

 

  • Si je reste594804145-si-je-reste
  • Gayle Forman
  • 2010
  • PKJ de poche
  • 192 pages
  • 6.30 euros

Résumé :

Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle.
Quand, un jour, tout s’arrête. Ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture… Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l’hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d’avant, imagine sa vie d’après. Sortir du coma, d’accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste…

Mon avis :

J’ai lu ce livre en quelques heures, tant il m’avait chamboulée et emportée. L’histoire est addictive bien que c’est un perpétuel mélange entre la vie passée de Mia et sa situation au présent. Son histoire d’amour avec Adam est précieuse, c’est le cas typique d’un premier vrai amour. Ils s’aiment profondément et c’est ce qui rend leur relation si touchante, les sentiments qu’ils nous font passer et qu’ils ressentent l’un envers l’autre ♥

 

  • La dernière chansonCVT_La-derniere-chanson_8166.jpeg
  • Nicholas Sparks
  • 2013
  • Michel Lafon
  • 478 pages
  • 17 euros (environ)

Résumé :

A l’âge de 17 ans, la vie de Veronica Miller, alias « Ronnie », est bouleversée par le divorce de ses parents et le départ soudain de son père, qui abandonne New York pour la Caroline du Nord. Elle lui en veut vraiment et refuse de le voir depuis la rupture… Jusqu’au jour où, trois ans plus tard, sa mère décide de l’envoyer passer un été avec lui, espérant une réconciliation. Le père de Ronnie, ancien pianiste et professeur, mène une vie paisible en bord de mer où il se consacre à la confection d’une oeuvre d’art. Dès son arrivée, Ronnie se rebelle et menace de partir. Mais bientôt, elle fait la connaissance de Will, un jeune homme du village, qui va faire chavirer son cœur. Baissant sa garde, va-t-elle enfin réussir à s’ouvrir au bonheur ?

Mon avis :

J’avais lu ce livre en été il y a des années de ça et je m’en souviens encore comme si c’était hier. Tout est bon dans ce livre : les personnages sont terriblement attachants, l’histoire est pleine de rebondissements, partagée entre moments de fous-rires ou de larmes et l’histoire d’amour de nos deux protagonistes est belle à faire fondre. C’est un amour compliqué, qui marche difficilement mais qui est si authentique ! Je le conseille à toutes celles (et même ceux!) qui voudraient une bonne romance d’été, un summer love book

 

  • Le monde de Charlie81daZQNdQvL
  • Stephen Chbosky
  • 2015
  • Le livre de Poche
  • 288 pages
  • 5.90 euros

Résumé :

Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c’est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu’au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s’implique». Une fois entré dans la danse,c’est tout un monde que Charlie découvre…

Mon avis :

Ce livre est un peu le « classique » du livre Young Adult. C’est LE livre typique de l’adolescent. Pourquoi? Parce qu’il raconte l’adolescence tumultueuse de Charlie et entre autre de son amour pour Sam, un amour beau et naïf mais en même temps, aussi pas raccord que ce personnage ♥

 

  • Nos étoiles contraires9782092543030.jpg
  • John Green
  • Nathan
  • 2013
  • 328 pages
  • 16.90 euros

Résumé :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.
.

Mon avis :

Peu importe qu’on connait tous ce livre, je me devais de le mettre dans ce top, car en dépit de tout, il est parfait en termes de romance Young Adult. L’amour que ces deux personnages portent l’un envers l’autre est tellement magnifique et unique qu’il est assez délicat de tenter de le décrire. Lisez cette pépite si vous ne l’avez toujours pas fait, vous ne le regretterez pas !

TOP 10 (ou pas) : Mes livres historiques préférés !

Comme vous le savez déjà, hormis les classiques, les contemporains et les Young Adults, je suis une très grande fan des romans historiques. Je trouve qu’il n’y a pas meilleur moyen d’apprendre l’Histoire tout en aimant ça ! C’est pourquoi j’ai décidé de vous faire ce petit top 10 de mes lectures historiques préférées (sachant qu’il y a un livre parmi cette sélection qui ne sont pas des fictions mais de vrais ouvrages historiques).

 

  • La dernière réunion des filles de la station service,
  • Fannie Flagg,9782749141848
  • 2015,
  • cherche-midi
  • 19.80 euros
  • 462 pages

Résumé :

Maintenant que la dernière de ses filles a convolé en justes noces, Sookie peut enfin s’autoriser à ne rien faire. À presque 60 ans, il serait temps ! Seulement, une lettre livrée par erreur vient soudain bousculer son paisible programme. S’y étale, noir sur blanc, le mensonge de toute une vie…
Mise sur la piste d’une mystérieuse vieille dame, femme libre et héroïne de guerre, Sookie retrace à tâtons le fil de son histoire. Ses pas la mèneront à une lointaine station-service du Wisconsin où l’attendent un autre passé et, peut-être, un nouveau départ…

Mon avis :

Un très bon roman sur une partie de la Seconde Guerre Mondiale dont on ne parle pas assez, malheureusement : le rôle qu’a joué de nombreuses femmes dans des postes tels que pilotes d’avion, qui ont participé à l’effort de guerre et ont aidé ces messieurs à remporter la guerre. Une lecture légère mais signifiante, une histoire touchante, poignante, riche en rebondissements, en rires mais également en pleurs. Un style inimitable et le destin de deux femmes racontées à des années d’intervalles, dans un contexte complètement différent. Une fin à couper le souffle. C’est un excellent livre que j’ai vraiment apprécié le lire, découvrir et dévorer.

 

  • Le roman de monsieur de Molière51XL87v55eL._SX302_BO1,204,203,200_.jpg
  • Boulgakov
  • 1993
  • Folio
  • 7.10 euros
  • 293 pages

Résumé :

«Une accoucheuse qui avait appris son art à la maternité de l’Hôtel-Dieu de Paris sous la direction de la fameuse Louise Bourgeois délivra le 13 janvier 1622 la très aimable madame Poquelin, née Cressé, d’un premier enfant prématuré de sexe masculin.Je peux dire sans crainte de me tromper que si j’avais pu expliquer à l’honorable sage-femme qui était celui qu’elle mettait au monde, elle eût pu d’émotion causer quelque dommage au nourrisson, et du même coup à la France.»

Mon avis :

J’ai adoré cette biographie de Molière, racontée sous forme de roman par un grand fan. Le récit mêle donc éléments historiques, action mais aussi les pensées de l’auteur qui vient nous rappeler qu’il est là et qu’il nous guide durant notre lecture. Une très bonne manière de connaitre la vie du dramaturge le plus célèbre de France !

 

  • La prochaine fois, le feu 51H4ES62DPL._SX285_BO1,204,203,200_
  • Baldwin
  • 1960
  • Gallimard
  • 8.20 euros
  • 144 pages

Résumé :

En dépit des bouleversements psychologiques et sociaux qu’il exige, cet ouvrage ne veut que proposer la solution de bon sens au problème de la place des Noirs dans la société américaine. Malgré le ton parfois menaçant, malgré la satire souvent mordante, La prochaine fois, le feu est avant tout un appel à la modération, une ultime tentative de compromis (en 1963) entre les extrémistes des deux bords aveuglés par la passion.Tant par l’actualité des phénomènes dont il présente l’analyse irréfutable que par le mélange de douleur contenue et d’ironie cinglante qui lui donne ce ton si particulier, ce témoignage ne manquera pas d’attirer l’attention du lecteur qui en retiendra les qualités littéraires autant que l’importance politique.

Mon avis :
J’ai tellement aimé lire et étudier cet essai ! Il traite des droits civiques aux Etats-Unis et parallèlement de la ségrégation raciale d’une manière osée, franche et directe, mais aussi touchante et plaisante pour mieux connaitre cette partie de l’Histoire, racontée de manière honnête par un jeune Noir étasunien qui a effectivement vécu ce qu’il raconte. A lire absolument !
  • L’autre Mrs. Darcy 61xw491wI6L.jpg
  • Elizabeth Aston
  • 2014
  • Milady Pemberly
  • 8.70 euros
  • 528 pages

Résumé :

« C’est une vérité universellement reconnue qu’une femme célibataire en possession d’une grande fortune doit avoir envie de se marier. »
Élevée comme une parente pauvre, Octavia est envoyée aux Indes pour se marier avec le capitaine Darcy et devient très vite veuve. Elle hérite alors d’une immense fortune et, pour la première fois de sa vie, peut décider de son destin. Ne sachant plus à qui elle peut se fier, elle se rend, avec ses cousins Darcy, à Netherfield, dont le nouveau locataire est aussi distant que fascinant…

Mon avis :

Vous savez tout l’amour que je porte à Orgueil et Préjugés, et c’est donc tout naturel pour moi de lire le plus de réécritures/spin-off et autres œuvres tirées du classique, écrit par des fans, possibles ! J’ai pas mal aimé celui ci, bien que certaines longueurs m’ont parfois bien embêtées. Il reste frais, original et l’intrigue était plaisante et intéressante. Il m’a également fait découvrir la plume de Elizabeth Aston ce que je n’ai pas regretté par la suite !

 

  • La couleur des sentiments 61KpbbVCZKL
  • Kathryn Stockett
  • Babel
  • 2009
  • 9.70 euros

Résumé :

Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même. Grand prix des lectrices de Elle 2011 et prix des lycéennes de Elle 2011.

Mon avis :

Ce roman fut une grande révélation pour moi malgré que j’ai pris quelques mois pour l’achever. J’ai eu à lire cet ouvrage dans le cadre de mon TPE sur la ségrégation des afro-américains au XXème siècle et je ne le regrette pas car il m’a énormément appris humainement et culturellement. Il est drôle, triste, beau et délivre pleins de beaux messages sur la vie et la condition humaine, toute condition humaine. A lire au moins une fois dans sa vie.

 

  • Lady Grace 51ODbJoyJyL._SX350_BO1,204,203,200_
  • Patricia Finney
  • Flammarion
  • 2012
  • 6.20 euros
  • 268 pages

Résumé :

Demoiselle d’honneur à la Cour d’Elizabeth Ire, Lady Grace doit, lors d’un bal, choisir un prétendant parmi plusieurs candidats. Mais celui-ci est ensuite accusé d’avoir assassiné l’un de ses rivaux, présent ce soir-là. Lady Grace n’y croit pas : elle va mener l’enquête avec ses amis, Massou l’acrobate et Elsie la lingère et découvrir les intrigues de la Cour et les rivalités.

Mon avis 

Je suis une si grande fan de la culture et de l’histoire d’Angleterre ! La grande majorité des ouvrages historiques que j’ai pu lire traitaient de ce pays (que ce soient les Tudors, les Stuarts, etc.) et cette série ne déroge pas à la règle. J’aime énormément les personnages qu’on retrouve à chaque tome, ils sont attachants et ont chacun leur petit caractère à eux. Les intrigues changent à chaque nouveau livre mais sont toujours un tendre mélange entre roman historique et roman policier pour un résultat génial en suspens et en addiction ! Je ne peux que vous conseiller cette série !

 

  • Une saison avec Darcy CVT_Une-Saison-avec-Darcy_5736
  • Elizabeth Aston
  • 2015
  • Milday Pemberly
  • 7.90 euros
  • 451 pages

Résumé :

Ce recueil de quatre novellas nous permet de nous plonger au cœur de la famille Darcy le temps d’un Noël ou d’un week-end à Pemberley. Mr Darcy, Elizabeth Darcy, Georgiana Darcy et bien d’autres personnages imaginés par Jane Austen revivent sous la plume d’Elizabeth Aston toujours aussi fine et élégante.

Mon avis :

Une saison avec Darcy d’Elizabeth Aston est une sorte de suite du classique Orgueil et préjugés que j’ai trouvé excellente, qui m’a replongée dans l’univers d’Austen en rajoutant des événements, des moments entre nos deux protagonistes préférés et des histoires pour certains personnages dont on ne connaissait pas le « sort final » dans le classique d’origine… j’ai vraiment était très heureuse de la lire, l’écriture est fluide et bien pastichée de celle d’Austen, les histoires des quatre différents personnages étaient plaisantes à lire, surtout qu’a la fin, l’auteur nous fait la jolie surprise de réunir tout le beau monde du classique de l’auteur anglaise, pour mon plus grand bonheur !  ♥

 

  • Les colombes du Roi Soleil : les comédiennes de Monsieur Racine51IrwSjCJdL.jpg
  • Anne-Marie Desplat Duc
  • 2009
  • Flammarion
  • 6.95 euros
  • 179 pages

Résumé :

Le célèbre monsieur Racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de madame de Maintenon, les Colombes du Roi-Soleil. L’occasion idéale pour s’illustrer et, qui sait ? être remarquée par le Roi. L’excitation est à son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d’entre elles ?

Mon avis :

J’adore cette série livresque, l’époque traitée et ce premier tome ! Il est très bon car il introduit l’univers abordé, nous présente les personnages far et la vie à Saint Cyr, lieu commun à toutes les demoiselles puisque elles y ont toutes vécues. A côté de ça on retrouve de l’action, de l’amour, des intrigues, plus une touche d’humour que j’adore ! Un très bon premier tome et une très très bonne série livresque sur l’Univers du XVIIe siècle et du règne de Louis XIV !

 

  • Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur51H-splF2FL._SX307_BO1,204,203,200_.jpg
  • Harper Lee
  • 1960
  • Livre de poche
  • 6.60 euros
  • 320 pages

Résumé 

Dans une petite ville d’Alabama, à l’époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au cœur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis –, connut un tel succès.
Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C’est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l’enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court storyaméricaine et du roman initiatique. Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde entier.

Mon avis :

Vous ne le savez probablement pas mais ce roman a été mon dernier gros coup de cœur de 2015. Je l’ai lu et étudié et je le regrette tellement pas ! L’histoire est horrible moralement, les personnages attachants et humains et les messages véhiculés par l’auteur, terriblement justes et vrais. Un livre qui vous chamboule, vous marque et vous fait réfléchir à jamais. Une belle manière de repenser l’Histoire.

 

    • Outlander, le chardon et le tartanOutlander-de-Diane-Gabaldon.jpg
    • Diana Gabaldon
    • 2014
    • J’ai lu
    • 853 pages
    • 16 euros

Résumé:

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ? Le début d’une série incontournable !

Mon avis :

Ce premier tome est clairement une bombe ! Je suis littéralement tombée amoureuse de cette histoire, de ces personnages, de l’Ecosse et de sa culture… Les intrigues et l’action s’enchaînent à une vitesse fulgurante tout en étant toujours bien racontée et expliquée et on se retrouve à manger les 860 pages en quelques jours. L’Histoire d’Ecosse au XVIIIe siècle, à la veille de la dernière rébellion jacobite, est vraiment très intéressante. Si vous voulez en apprendre plus sur cette partie de l’Histoire, foncez lire Outlander (notamment le deuxième tome pour la partie historique!)

TOP 3 : mes dystopies préférées !

Je m’intéresse de plus en plus au genre de la dystopie et j’avoue que j’ai récemment tiré du lot trois chouchous. Je me devais de vous en parler alors c’est partie:)

(PS: L’ordre de ce top ne définit pas mes préférences mais la chronologie de mes lectures.)

 

  • Hunger Games,hunger-games-tome-1-2.jpg
  • Suzanne Collins
  • 2011
  • Pocket jeunesse
  • 18. 50 euros

Résumé :

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Mon avis :

Une histoire très bien trouvée et très originale qui, en mêlant des aspects modernes de notre siècle (télé-réalités) à des idées clairement futuristes, nous tient en haleine tout au long des tomes. L’intrigue est bien posée, l’action ne manque pas et les messages cachés et le côté psychologique de l’histoire sont bien présents. Quant à l’écriture de Collins, elle est sophistiquée et franche, totalement addictive et intrigante. Une histoire qui nous prend aux tripes et nous plonge dans un monde, un univers et une société pas si dépaysante de la nôtre… Une histoire qui a tout pour elle et qui mérite tout son succès, autant pour son contexte, son intrigue que ses personnages, réalistes et poignants, qu’on prend plaisir à suivre tout au long de leurs aventures.

 

  • La sélectionCVT_La-selection_7968
  • Kiera Cass
  • 2012
  • collection R
  • 16.90 euros
  • 343 pages

Résumé:

35 Candidates.
1 Couronne.
La compétition de leur vie.

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. 

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la  » Sélection  » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…
Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Mon avis :

Quand je repense à cette trilogie, j’ai le sourire qui me vient instantanément aux lèvres. J’en garde un excellent souvenir. C’est une histoire fraîche, originale et carrément prenante. La manière dont elle est écrite, rajoutée à cela ses personnages attachants et touchants à leur façon, donnent un bon résultat. La construction et le contexte de cette société dystopique est très actuelle et bien faite, l’évolution des personnages est très bien menée et le final est exactement comme on le veut depuis le début sans que ça ne tombe dans le cliché ou le déjà-vu. En clair, l’originalité de l’histoire source (télé-réalité, compétition), mêlée aux personnages qui apportent la touche d’humour et d’amour à l’histoire et au déroulement de l’intrigue fait de cette trilogie l’une des meilleures dans son genre.

 

  • L’épreuve,1540 5
  • James Dashner
  • 2012
  • Pocket jeunesse
  • 18.50 euros
  • 416 pages

Résumé :

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets
enfouis au plus profond de sa mémoire…

Mon avis :

Honnêtement, pour cette trilogie, donner mon ressenti reviendrai au même brouillon/fourre-tout que celui de la chronique de Hopeless. Ce qu’il faut savoir c’est que j’ai ADORE cette histoire. Les personnages m’ont conquises, l’histoire m’a bluffée par son originalité, le contexte dans laquelle elle se situe, les messages cachés et enfin, l’intrigue m’a époustouflée. Je suis passée par toutes les émotions avec cette histoire, que ce soit la joie, le sentiment de trahison, ou quand eu le cœur brisée dans le dernier tome. A lire absolument si vous voulez rencontrer des personnages attachants, drôles, forts mais réalistes, découvrir une histoire wow (littéralement) et lire une intrigue fluide, logique et carrément bonne. Un indispensable dans ce genre, selon moi.

TOP 5: mes contemporains préférés !

Hormis les classiques, les contemporains sont les livres que je lis le plus. Ils regroupent, pour moi, énormément de sous genres :romances, policiers, thrillers… Tant qu’ils sont écrit depuis les années 80-90 jusqu’à nos jours, on aura affaire à du contemporain à mon sens. Ici je vais vous parler de contemporains basiques, sans tous ces sous genres.

Laissez moi vous dresser mon top 5 de mes lectures contemporaines préférées, en espérant vous en faire découvrir !

  • Central Park,Cvt central park 5496
  • Guillaume Musso,
  • 2014
  • Pocket
  • 7.80 euros
  • 448 pages

Résumé :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Mon avis :

Ce livre a été une véritable claque pour moi. Je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il traite de ce sujet et c’est surtout la manière dont Musso l’aborde qui est tout simplement… magnifique et bouleversante et stupéfiante et déchirante. Des personnages fragiles, brisés, humains, vrais, authentiques. Un histoire saisissante, prenante et incroyable. Des rebondissements et des secrets pour le moins explosifs. Belle. Une très belle leçon de vie que nous dresse cet livre. A lire et relire, absolument.

 

  • La vie est un arc-en-ciel51iAB1a-azL._SX307_BO1,204,203,200_
  • Cecelia Ahern
  • 2007
  • J’ai lu
  • 6.90 euros
  • 411 pages

Résumé :

Sur les bancs de l’école, Rosie et Alex s’étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d’une longue série d’imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux  » amis  » devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent… Serait-il possible qu’au plus profond d’eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d’amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre… Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu’elle impose sont, comme souvent, autant d’obstacles pour (re)connaître l’amour !

 

Mon avis :

Un gros coup de cœur pour ce roman! Que dire sur lui si ce n’est qu’il est frais, drôle, poignant, touchant et… vrai. Il dépeint la vie, la vraie, avec ses lots de problèmes et catastrophes en tous genres et ses fous rires et bons moments. On y retrouve tout et il nous met une de ces claques. L’histoire de Rosie et Alex vous prend et vous entraîne dans un chemin dangereux et qu’on cherche tous à trouver et à dompter : le temps.

 

  • La dernière réunion des filles de la station service,
  • Fannie Flagg,9782749141848
  • 2015
  • éditions cherche midi
  • 19.80 euros
  • 412 pages

Résumé :

Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

Mon avis :

Une si belle découverte de 2016, voilà ce qu’à été ce livre ! Malgré les quelques longueurs au début, le roman en entier est quelque chose ! Il est fluide et extrêmement addictif si bien que l’on se retrouve à dévorer les 460 pages en quelques jours. On ne voit absolument pas le temps passé en le lisant pourtant on en traverse des années dedans ! C’est un véritable voyage historique, une quête de soi, de l’individu que l’on est et croit être. Les rebondissements sont forts et prouvent que tout est toujours possible dans la vie. Magnifique et émouvant ♥

 

  •  Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part,1540 3
  • Anna Gavalda,
  • 1999
  • éditions j’ai lu
  • 5 euros
  • 156 pages

Résumé :

Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d’espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu’il leur arrive, ils n’ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d’émotion qu’ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d’Anna Gavalda.
En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Mon avis :

Alors cette courte lecture de nouvelles a été clairement très agréable ! C’était frais et parfaitement adapté pour les vacances. En plus, chaque histoire illustre tellement la vie quotidienne et les personnages sont tous si attachants et réalistes et humains et drôles que ça n’a rendu ma lecture que meilleure alors je vous le conseille vivement.

 

  • Que seul un chien,1540 4
  • Claudine Galea,
  • 2015
  • éditions espaces
  • 12.50 euros
  • 64 pages

Résumé :

Une femme oscille entre deux vies, une vie en famille, une vie en voyage. Comment faire un choix sans se trahir ? Comment être soi-même malgré ce qui manque, ceux qui manqueront ? Alliance : au seuil de sa disparition, un homme est entouré des femmes de sa vie, mère, épouse, sœur. Sa vie d’enfant le traverse à nouveau dans un nuage de souvenirs qui irradient le présent. Les deux textes de ce livre interrogent l’énigme de l’« être au monde ». Que partage-t-on ? Quelle part de nous, de notre expérience individuelle, reste incommunicable, irréductible, étrangère aux autres ? Et que transmettons-nous ?

Mon avis: 

Vous devez savoir que j’aime plus que tout les textes poétiques, modernes notamment. Et bien j’ai été surpris avec cette pièce de théâtre poétique et musicale. Une histoire très belle et une manière de la raconter très prometteuse… j’aime beaucoup le style d’écriture de cette auteur que j’ai d’ailleurs hâte de rencontrer ! C’est l’histoire d’une femme qui oscille entre deux voies et qui dépeint à travers son parcours, celui de milliers de femmes, enfermé dans un idéal que la société leur impose. Une quête de soi, entre libertés et regrets, des personnages humains et vrais.

TOP 10 : mes classiques préférés !

Les classiques sont mon genre de prédilection, aussi je me devais de vous faire une petite liste de mes classiques préférés ! J’espère vous donner envie d’en lire et vous en faire découvrir !

  • Orgueil et Préjugés,51thlrndkll sx307 bo1 204 203 200
  • Jane Austen,
  • 1813
  • éditions 10/18
  • 6.60 euros
  • 384 pages

Résumé :

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage : l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ?
Si oui, en sera-t-elle aimée ?
Si oui, encore, l’épousera-t-elle ?
Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Mon avis :

Ce classique a la particularité d’être très moderne pour son siècle. L’écriture de Jane Austen est très simple et compréhensive, elle ne part jamais dans un lyrisme compliqué ou dans un langage de grands auteurs pédants de son temps. Les réflexions sont claires et simples, de mêmes que les dialogues entre les personnages sont dynamiques et vivants. Cet ouvrage est très prenant et addictif et son histoire l’est d’autant plus qu’elle reste très actuelle malgré le contexte, le siècle et les mœurs du XIXe siècle. C’est juste l’histoire d’une femme qui méprise un homme orgueilleux et hautain, qui la méprise réciproquement mais qui vont tomber l’un pour l’autre, dans un tumulte de mésaventures, de mensonges, de préjugés et d’amour. Une très belle histoire aux allures féministes, à lire ! Mention spéciale pour les personnages très forts et intéressants de l’auteur et notamment de Elizabeth qui est une badass en herbe malgré sa condition de femme !

 

  • Gatsby le magnifique,
  • F.S Fitzgerald,      Gatsby le magnifique francis scott fitzgerald 1
  • 1925
  • éditions pocket
  • 2.90 euros
  • 202 pages

Résumé :

Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, le mal du siècle envahit les âmes, c’est l’époque de la Prohibition et des fortunes rapides. En 1922, un mystérieux gentleman richissime dénommé Gatsby installé à Long Island dans une somptueuse propriété, fait couler mille légendes sur son compte. Elles n’empêchent pas les gens chics, et moins chics, de venir en troupes boire ses cocktails et danser sur ses pelouses. Mais alors, qui est réellement Gatsby et laquelle des rumeurs de N.Y circulant sur lui s’avèrent-elle vraie ? Que cherche-t-il vraiment en invitant son voisin, le bon Nick Carraway, à venir lui rendre visite, en privée ?
Gatsby le Magnifique est un des romans emblématiques du XXe siècle.

Mon avis :

Ce classique est surement mon préféré de tous. Il est très court, extrêmement moderne et l’histoire est tout simplement incroyable. A travers les yeux de Nick, on découvre la vie mondaine et outrageuse des années folles à New-York, aux Etats-Unis. Les années 20. Mais par dessus tout, on découvre le personnage de Gatsby, en proie à quelque chose de si simple et de si complexe, pourtant. L’amour. Un amour passé qui est impossible à revivre. Ce court roman parle de la vie, de l’amour, des choix que fait un homme, de la condition des Hommes, et de tant d’autres choses d’une manière si belle qu’il est impossible de ne pas l’aimer. Mention spéciale pour les MAGNIFIQUES citations qu’on peut y retrouver et qui nous donne la chair de poule. Un ouvrage très émouvant, beau, sophistiqué et classe. A LIRE ABSOLUMENT.

 

  • Peter Pan,51qO0XI0b7L._SX315_BO1,204,203,200_.jpg
  • J.M Barrie,
  • 1904
  • éditions librio littérature
  • 2 euros
  • 144 pages

Résumé :

Ce vendredi soir, la voie est libre pour Peter Pan, le petit garçon qui refuse de grandir : Mr et Mrs Darling sont absents et la chienne Nana, qui tient lieu de nurse à leurs enfants Wendy, John et Michael, a été enchaînée dans le jardin.
Venu récupérer son ombre abandonnée lors d’une précédente visite, Peter se trouve face à Wendy. Avide des histoires qu’elle pourra lui raconter il la persuade de le suivre jusqu’au Pays imaginaire.
Wendy devra s’y défendre de la jalousie de la fée Clochette et veiller sur la petite famille des garçons perdus, jadis tombés de leur landau, dont elle devient la mère.
Emmenés par Peter Pan, Wendy et ses frères vivront d’extraordinaires aventures auxquelles seront mêlées les Peaux Rouges et Lily La Tigresse , mais surtout les Pirates et leur chef, le fameux Capitaine Crochet (capitaine du Jolly Roger), qui n’a jamais pardonné à Peter de lui avoir coupé la main avant de la jeter en pâture avec le réveil du capitaine au Crocodile qui le poursuit depuis sans trêve…

Mon avis :

J’aime d’amour ce livre et son protagoniste principale. C’est ce genre de classique qu’il est impossible de ne pas aimer, c’est un livre jeunesse ! Et pourtant ! Il aborde des thèmes tout ce qu’il y a de plus adulte, tels que la mort, la perte, le fait de ne pas vouloir grandir donc la peur du monde, de la société, des états psychologiques de certains, de l’imaginaire, du moi intérieur… De tant de choses. Il faut toujours lire Peter Pan en sachant qu’un message est caché derrière les aventures romanesques des personnages car l’analyse de cette histoire est très complexe et sombre en réalité. Il laisse réfléchir sur bien des aspects de la vie et nous sommes obligées de prendre Peter en affection (ou de l’aimer d’amour ♥). Alors, foncez !!! C’est un incontournable, et vous serez frappé par le vrai caractère de Peter 😉

 

  • Le portrait de Dorian Grey,9782253002888
  • Oscar Wilde,
  • 1890
  • éditions livre de poche
  • 3. 30 euros
  • 253 pages

Résumé :

«Au centre de la pièce, fixé à un chevalet droit, se dressait le portrait en pied d’un jeune homme d’une extraordinaire beauté physique, devant lequel, à peu de distance, se tenait assis le peintre lui-même, Basil Hallward, celui dont, il y a quelques années, la disparition soudaine a, sur le moment, tant ému le public et donné lieu à d’étranges conjectures.» Or Dorian Gray, jeune dandy séducteur et mondain, a fait ce voeu insensé : garder toujours l’éclat de sa beauté, tandis que le visage peint sur la toile assumerait le fardeau de ses passions et de ses péchés. Et de fait, seul vieillit le portrait où se peint l’âme noire de Dorian qui, bien plus tard, dira au peintre : «Chacun de nous porte en soi le ciel et l’enfer.» Et ce livre lui-même est double : il nous conduit dans un Londres lugubre et louche, noyé dans le brouillard et les vapeurs d’opium, mais nous ouvre également la comédie de salon des beaux quartiers. Lorsqu’il parut, en 1890, il fut considéré comme immoral. Mais sa singularité, bien plutôt, est d’être un roman réaliste, tout ensemble, et un roman d’esthète – fascinants, l’un et l’autre, d’une étrangeté qui touche au fantastique.

Mon avis :

Ce roman est également court et si prenant ! L’écriture est très belle et recherchée, philosophique. En mêlant des éléments fantastiques à des éléments presque policiers, dignes d’un roman sombre dans les rues de Londres, le résultat est excellent. L’histoire est très bien trouvée et l’intrigue et l’évolution des personnage super intéressante à lire. Je n’ai à redire sur ce livre, juste qu’il est beau et artistique, poétique et philosophique (par ses thèmes).

  • Tess d’Urberville,27561 1283522
  • Thomas Hardy,
  • 1891
  • éditions livre de poche
  • 6.60 euros
  • 474 pages

Résumé :

Jeune paysanne innocente placée dans une famille, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d’Urberville, un de ses jeunes maîtres. L’enfant qu’elle met au monde meurt en naissant. Dans la puritaine société anglaise de la fin du xixe siècle, c’est là une faute irrémissible, que la jeune fille aura le tort de ne pas vouloir dissimuler. Dès lors, son destin est une descente aux enfers de la honte et de la déchéance. Thomas Hardy (1840-1928) signe avec cette oeuvre pessimiste, où la richesse des tableaux rustiques du Wessex ne fait que souligner la noirceur de l’univers social, un des chefs-d’oeuvre du roman anglais, magnifiquement porté à l’écran par le cinéaste Roman Polanski.

Mon avis :

S’il y a bien un classique qui m’a brisé le cœur hormis Gatsby, c’est celui ci. Comme l’explique le résumé, c’est une peinture de la noirceur de l’univers social anglais et campagnard dont est victime Tess. Tess c’est ce genre de fille qui a la poisse du début à la fin de sa vie. Vraiment, il faut être prêt à pleurer et à hurler et à avoir le cœur brisé en se lançant dans ce livre mais c’est très important de le lire car ses thèmes et ce qu’il aborde et sa virulente critique sociale sur la condition de la femme est extrêmement juste

.

  • Au bonheur des dames,Couverture au bonheur des dames emile zola
  • Emile Zola,
  • 1883
  • éditions GF
  • 4 euros
  • 567 pages

Résumé :

Le 3 octobre 1864.
Denise, une jeune femme de 20 ans, s’installe à Paris avec ses frères dont elle a la tutelle depuis la mort de ses parents. Elle envisage de se faire employer par son oncle, Baudu, qui tient un commerce de vêtements. Or les affaires sont au plus mal. Les commerçants du quartier sont ruinés par leur concurrent, la grande enseigne « Au Bonheur des Dames » dont ils haïssent volontiers le patron, M. Octave Mouret. Denise, séduite par la grande enseigne, se présente dès le lendemain, pour y être embauchée. Mais ce n’est pas forcément qu’un travail qu’elle y trouvera…

Mon avis :

Comment vous parler de ce roman sans partir dans un dégoulis de fleurs, de roses et de cœurs ? Non, sérieusement, j’ai adoré ce deuxième tome. Car oui, c’est la suite de Pot Bouille du même auteur qui était sortit un an avant. Dance ce tome, Octave Mouret, le personnage principal, libertin, séducteur, qui ne respecte aucune femme change tellement mais tellement ! Ce roman est parfait pour ça, il mêle amour à naturalisme et à d’autres thèmes très intéressants. Honnêtement, ce livre c’est peu le dernier tome d’After. Le personnage bien exécrable avec les femmes tombe finalement amoureux et se retrouve dans la merde mais c’est tellement attachant. Ah ! Lisez le !!

 

  • La princesse de Clèvesla-princesse-de-cl-ves-copie-1.jpg
  • Madame de la Lafayette
  • 1678
  • éditions livre de poche
  • 3.50 euros
  • 250 pages

Résumé :

Madame de Clèves, jeune beauté parfaite en tout point, fait des débuts remarqués à la cour de la reine dauphine, belle-fille d’Henri II. Pour ce modèle de vertu, l’image de Diane de Poitiers plane tout au long du roman comme le contre-exemple absolu. Mais sous des dehors innocents, la Princesse de Clèves, par sa faculté à analyser et à maîtriser ses sentiments, fait preuve d’une personnalité étonnante et rarement exposée avec tant de justesse auparavant. Car, si l’amour courtois trouve ici d’indéniables échos, cet ouvrage paru en 1678, souvent considéré comme le premier roman de la littérature française, est indéniablement un pas énorme vers le roman tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Mon avis :

J’ai dévoré ce roman, littéralement. J’ai trouvé les personnages très bien construits, l’intrigue et l’histoire très bien menée et trouvée. Les descriptions ne sont pas étouffantes, bien au contraire, l’écriture est très simple, ce qui m’a grandement étonnée. Honnêtement, ce livre vous fera vivre tous pleins d’émotions, tels que ceux qui envahissent notre princesse, piégée entre deux amours et un dilemme des plus coriaces : la passion ou la vertu.

 

  • Les liaisons dangereuses,51fYmqf9mWL._SX302_BO1,204,203,200_.jpg
  • Laclos
  • 1782
  • éditions folio classiques
  • 4.80 euros
  • 512 pages

Résumé :

Au petit jeu du libertinage, l’adorable Valmont et la délicieuse Madame de Merteuil se livrent à une compétition amicale et néanmoins acharnée : c’est à celui qui aura le plus de succès galants, et le moins de scrupules. Peu importent les sentiments, seule la jouissance compte. Les conquêtes se succèdent de part et d’autre, jusqu’à ce que Valmont rencontre la vertu incarnée : la présidente de Tourvel. Elle est belle, douce, mariée et chaste : en un mot, intouchable. Voilà une proie de choix pour Valmont : saura-t-il relever ce défi sans tomber dans les pièges de l’amour ? De lettre en lettre, les héros dévoilent leurs aventures, échangent leurs impressions et nous entraînent dans un tourbillon de plaisirs qui semble n’avoir pas de fin.

Mon avis :

Ce roman épistolaire est tout simplement une bombe ! Il est prenant, addictif, entraînant… on ne peut plus le lâcher une fois qu’il est entamé et ça, c’est dû aux personnages, tous uniques et merveilleusement bien dépeints, mais aussi à l’intrigue qui ne cesse d’avancer au fil et  à mesure qu’on avance dans la lecture, ce qui nous donne toujours envie de tourner les pages ! Un incontournable !

 

  • Les amours jaunes,9782253160830 001 t
  • Tristan Corbière,
  • 1873
  • éditions livre de poche
  • 6.60 euros
  • 288 pages

Résumé :

Le recueil s’ouvre et se ferme sur deux poèmes éponymes, « À Marcelle », dédicacés chacun à l’unique muse du poète, Armida-Josefina Cuchiani, qu’il se complaît à appeler sans raison apparente Marcelle tout au long des Amours jaunes. N’appartenant à aucune partie, ces deux pièces sont une variante sur La Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine, pièce commençant également les Fables. Ce recueil, c’est le poète lui même. Ses états d’âmes, ses pensées très profondes, c’est son sorte de journal intime où il a pu déverser ce qu’il avait sur le cœur, lui, pauvre marginal rejeté d’une société froide et hostile aux poètes, et encore plus aux poètes non reconnus…

Mon avis :

Cet auteur est le grand amour de ma vie, mon âme-sœur etc. Ses poèmes sont tellement BEAUX et horribles et déchirants ! Ils parlent d’une seule chose ; le grand amour de la vie de Corbière, celle dont il était fou amoureux mais qui elle ne l’aimait pas… Honnêtement, ce recueil peut toucher tout le monde : le pessimisme de l’auteur, son dégoût, son cœur brisé… ce sont des thèmes universels et c’est bien dommage que ce recueil ne soit pas plus connu, les poèmes le méritent pourtant !

 

  • Les malheurs de Sophie,2974104967 1 15 vxwpr02s
  • Contesse de Ségur,
  • 1859
  • éditions hachette romans
  • 5.70 euros
  • 190 pages

Résumé :

Pauvre petite Sophie ! Elle a pourtant tout pour être heureuse : une maman qui prend un soin tout particulier de son éducation, un papa qui l’adore, un cousin qui la défend toujours, une bonne qui est aux petits soins pour elle, un château magnifique… Oui, mais voilà… Sophie est loin d’être la petite fille modèle que l’on attend, au contraire de ses amies Camille et Madeleine. Elle n’en fait qu’à sa tête et il s’y passe souvent de drôles de choses, au grand désespoir de tous. Elle coupe en morceaux les petits poissons de sa mère, manque de se brûler en pataugeant dans la chaux vive, fait souffrir le martyr à sa poupée de cire ou décide de se couper les sourcils pour devenir plus belle ! Bref, Sophie accumule les bêtises et fait preuve de bien vilains défauts, comme la gourmandise, la paresse ou encore le mensonge. Sa mère, inflexible et désireuse d’inculquer à sa fille les bases essentielles d’une bonne éducation, ne l’entend pas de cette oreille. Elle ne laissera rien passer et la pauvre Sophie devra maintes fois assumer les conséquences de ses actes en tentant d’en tirer une leçon, ce qui n’est pas souvent facile !

Mon avis :3309450022462

Ce classique, c’est comme Peter Pan, c’est un incontournable. Les trois tomes se dévorent comme des petits pains, les aventures de Sophie sont beaucoup trop prenantes et les personnages (du moins, les gentils, hein) sont tous ♥. Rien d’autres à dire. Cette histoire a totalement bercée mon enfance, j’en ai des frissons rien que d’en parler. J’aime tous de cette histoires, les jolis messages qu’elle dégage comme les portraits des personnages qui illustrent ce siècle ♥

A VOS CLASSIQUES !!!

  • Sirine 🙂 x