Les Animaux Fantastiques : pas de magie cette fois-ci…

Comme vous le savez tous, dû son incroyable médiatisation depuis maintenant des mois, Les Animaux Fantastiques, premier opus d’une nouvelle épopée filmique signée David Yates, réalisateur de la majorité et des derniers Harry Potter, et de la très célèbre et adulée J.K Rowling, auteur de cet univers que nous aimons tous, est sorti sur grand écran en novembre dernier. Je suis allée le voir, et je vous livre dans cette chronique mon avis sur le début d’une suite de l’univers d’Harry Potter qui, pour moi, est loin d’avoir été à la hauteur…

  • Les animaux fantastiqueslesanimauxfantastiques.jpg
  • David Yates
  • 16 novembre 2016
  • Fantastique, Aventure
  • USA, UK
  • Avec : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler

Synopsis :

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.le-nouveau-poster-des-animaux-fantastiques
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Mon avis :

De manière globale, je n’ai pas été emballée par ce nouvel opus signé J.K Rowling. En revanche, je ne dirai pas que j’ai été déçue non plus car j’avais anticipé ce que j’allais voir et je ne m’attendais à rien qui me transcende. Et j’ai bien fait car au moins je n’ai pas été prise de court ! A la sortie de la première bande annonce, j’étais toute excitée de retrouver le monde des sorciers, quand bien même ce serait aux USA. Mais au fur et à mesure que ce film se médiatisait, j’ai commencé à être agacée (notamment par l’afflux d’images et de bande annonces qui gâchaient pour moi l’effet de surprise). Ensuite, j’ai vu qu’une majorité de commentaires étaient négatifs alors j’ai vite compris que ce ne serait rien de bien fou et j’y suis allée dans cette optique pour ne pas être déçue. La suite, vous la connaissez.

image.jpg

 

L’intrigue m’a posé le plus de problèmes. Pour dire vrai, je trouve qu’il n’y en avait pas vraiment. L’histoire de ce premier film était assez plate, et sans grand intérêt finalement, si ce n’est pour nous présenter l’univers des sorciers de l’autre côté de l’Atlantique, ainsi que les animaux fantastiques, dont on avait presque jamais entendu parler dans la saga initiale…les-animaux-fantastiques,M391662.jpg A plusieurs reprises je me suis ennuyée et me demandais quand il allait enfin se passer quelque chose qui me fasse dire que ce film en vaut la peine. Un premier film très introductif, avec de nombreuses scènes plates et détachées de l’action principale, déjà quasi-inexistante (ou qui arrive trop tard à mon sens, et qui nous perd). A la fin du film, j’étais quelque peu perplexe, surprise voir mitigée. Quelques rebondissements en valent la peine, je l’admets (et je pense aller voir la suite) mais ça n’a représenté qu’un tiers du film dans son ensemble…Les-Animaux-Fantastiques-26.jpg

Cependant, le côté positif de ce premier film est sa panoplie de personnages, attachants et plaisants pour la plupart. J’ai énormément apprécié Newt (bien que j’avoue être surtout tombée sous le charme, encore une fois, de l’acteur l’incarnant). Le Non-Maj’ (aucun commentaire sur cette appellation, btw) et la sœur de Tina m’ont beaucoup faire rire et attendris. Concernant Tina, je n’ai pas trouvée qu’elle servait à grand chose dans cette histoire. Son personnage était assez cliché. Le reste apportait quelque chose, méchants comme gentils.

Pour finir, je dois tout de même applaudir la réalisation car elle était impeccable, tant au niveau des effets spéciaux que des costumes et décors. Un peu too much par moments, ce qui fait qu’on perdait cet esprit et cette ambiance magique, chère à Harry Potter, mais le côté vieux et rustique étaient présents, et associés aux années folles, c’était un régal pour les yeux comme pour les oreilles (très belle bande-son).

les-animaux-fantastiques-image-554.jpg

 

Pour moi, Les animaux fantastiques était un film fort sympathique, à voir si on reste très fans de l’univers d’Harry Potter, mais dont on nous a vendu un peu trop de rêve et de magie que je n’ai pas retrouvé en le visionnant. Je trouve que la bande annonce était mensongère. J’attend encore les frissons.

Publicités

Harry Potter and the Cursed child : un huitième tome (presque) dans la lignée de ses prédécesseurs !

CHRONIQUE POUR MEET YOUR CULTURE FB_IMG_1467153433018

 

Etant une fan inconditionnelle de Harry Potter, que ce soit des livres ou des films, je me devais de lire ce livre qui nous été vendus comme la « huitième histoire, dix-neuf ans plus tard. » Cependant, je prévoyais de la lire plus tard, après ma relecture des tomes 4,5,6 et 7 de la saga originale et en anglais mais je n’ai pas pu résister très longtemps ! Je l’ai lu et vais vous en parler dans cette chronique ! 🙂

  • Harry Potter and the cursed child Harry_Potter_and_the_Cursed_Child_Special_Rehearsal_Edition_Book_Cover.jpg
  • J.K. Rowling, John Tiffany, Jack Thorne
  • 30 Juillet 2016
  • Pottermore
  • 330 pages
  • 24.30 euros

Résumé :

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

J’avais quelques appréhensions avant de commencer ce livre, ayant entendu des avis assez controversés sur la toile. J’ai donc décidé d’y aller sans en attendre grand chose et je pense que j’ai bien fait car grâce à ça, cette lecture n’a pas été une déception. Alors oui, certains points m’ont quand même hautement chagrinés, mais globalement, j’ai adoré cet « ultime » tome.

harry-potter-epilogue-large_trans++NJjoeBT78QIaYdkJdEY4CoAIUdy9xCcHhT-P0TfFWWo.jpg

Commençons par les petits points négatifs de ce huitième tome : j’ai un peu moins aimé le premier acte de la pièce que les trois autres qui sont géniaux voir excellents. Dans le premier acte, il y a beaucoup d’ellipses qui font qu’on a du mal à tout suivre, surtout qu’il faut vite, et en plus, s’habituer aux didascalies et à la forme théâtrale de la chose. Sinon j’ai trouvé que certains éléments faisaient un peu « fanfiction » dans le sens ou si certains clins d’oeil à la saga étaient parfaitement placés et pas mal, d’autres faisaient peut-être too much. Mais c’est surtout au début que j’ai pu constater ces petits désagréments car le reste était vraiment très bon.

l-r_Harry_Potter_(Jamie_Parker),_Albus_Potter_(Sam_Clemmett),_Ginny_Potter_(Poppy_Miller)-large_trans++P642x9a4zXQRkyaVdo3I2TWirqIBi3L-jQ5m0Ctq1mo.jpg

Sinon, j’ai adoré retrouver les personnages, disons phares, de la saga Harry Potter avec Harry lui-même, Ginny, Hermione… je les ai reconnus et encore plus appréciés qu’avant, même s’ils sont désormais âgés de dix-neuf ans de plus, ont des enfants sous les bras et des responsabilités d’adultes. J’ai été également très agréablement surprise par Draco et Scorpius Malfoy qui ont clairement été mes personnages préférés de tout le livre. Néamoins, j’ai été très déçu par ce qu’ils ont fait de Ron mais j’y reviendrais plus tard.

A part ça, les différentes intrigues étaient vraiment pas mal, bien trouvées et exploitées. On passe de rebondissements en rebondissements avec des révélations plus incroyables les unes que les autres. Ce que j’ai aussi aimé dans ce livre, c’est qu’on ne s’ennuie pas. L’action est réellement présente et le récit est rythmé. En plus, on ne perd pas l’essence de la pièce et les dialogues sont riches (forcément, haha) et aussi importants pour l’histoire que peuvent l’être les scènes de combats pures. Les choix des auteurs étaient surprenants, très intelligents ou touchants et j’ai aimé vivre différentes émotions au fil de ma lecture, ce qui m’a rappelé mes autres lectures de Harry Potter ou le moindre rebondissement me rendait folle !

harry-potter-cursed-child-5.jpg

l-r_Ron_Weasley_(Paul_Thornley),_Hermione_Granger_(Noma_Dumezweni),_Rose_Granger-Weasley_(Cherrelle_Skeete)-large_trans++SFXWNnhoSSUDZbpG8a9LxGnpLNcb4JBmotpFYXdp7d8.jpg

Pour finir, les thèmes abordés dans ce tome sont extrêmement bien exploités, traités et profondément touchants. Les trois auteurs arrivent à nous faire frissonner, à nous toucher à nous inculquer ces valeurs universelles concernant l’amitié, l’amour et la famille à travers ces personnages qui se cherchent et se trouvent. C’est sûrement ce que j’ai préféré dans cette pièce ; retrouver de belles citations à surligner et voir de beaux messages sur la vie et la mort véhiculés.

Vous l’aurez compris, ce tome m’a beaucoup plus. Je préfère largement la saga originale mais je mettrais volontiers celui ci derrière ses frères de papiers. Je vous le conseille si vous êtes fan de Harry Potter et en voulez toujours plus !

etoile-300etoile-300etoile-300etoile-300

Une très belle lecture !

 

 

POUR CE QUI EST DES PERSONNAGES (en détails) :

Draco m’a terriblement touché, j’ai aimé en apprendre plus sur lui et sur sa psychologie, ses peurs, ses doutes, etc. Je trouve qu’on ne savait pas assez de choses sur lui dans la saga de base et c’est pourquoi, ici, j’ai été conquise d’apprendre des petites choses de lui et voir ce qu’il est devenu en tant qu’homme et sorcier. Quand à son fils Scorpius, j’ai littéralement fondu pour ce garçon ! Il est adorable, attachant, drôle et terriblement innocent. Rien à voir avec son père au même age ; j’ai vraiment aimé ce que les auteurs ont fait de ce personnage. Les autres étaient dans la même lignée ; travaillés et profonds. J’ai aimé ce que les auteurs en ont fait et qu’on puisse en apprendre vraiment sur leur vie après la bataille de Poudlard. Concernant certains personnages, dont je ne dévoilerais pas le nom par peur de spoiler, j’ai été profondément touchée, embarquée et heureuse de les lire et de ce que les auteurs ont fait avec leur caractère et personnalité, selon l’intrigue de The cursed child.

Draco-MAIN.jpg

Mon seul regret est qu’on ne retrouve pas assez de personnages de Harry Potter, qui ont survécu à la bataille finale du septième tome. J’aurais aimé retrouvé Georges, Percy, Hagrid et d’autres bien qu’il est vrai que la majorité des personnages de cette saga qu’on aime et dont on est habitués sont mort dans le dernier tome…  Mon deuxième et autre GRAND regret de lectrice est ce qu’ils ont fait du personnage de Ron. Ils l’ont pour ainsi dire, et je ne suis pas la seule à le penser, massacré. J’ai été affligée et très déçue. Ici, Ron n’est qu’un blagueur, un pitre qui n’est pas une seule fois sérieux ou impliqué dans ce qu’il se passe réellement. Il est même légèrement, voir beaucoup, exclu du groupe, et pire ! Du golden trio ! Tous les secrets et conversations sérieuses autour de l’intrigue de ce tome sont toujours échangées entre Harry et Hermione (quane n’était pas avec Ginny ou Draco) alors que à la base, et corrigez moi si je trompe, Harry a toujours tout confié à Ron puis à Hermione. C’est pire que ça, il n’y a aucun moment nostalgique ou intime entre ces trois protagonistes, surtout entre les deux hommes, comme avant, alors que leur amitié est une des choses qu’on aime le plus dans Harry Potter. J’ai donc été très déçue à ce niveau…

Harry Potter and the prisoner of Azkaban : une pépite en vo !

ARTICLE POUR MEET YOUR CULTUREFB_IMG_1467153433018Comme vous le savez déjà, je suis une immense fan de la saga Harry Potter, que ce soit des livres ou des films. J’ai donc entrepris le mois dernier de me lancer le défi de relire cette série livresque en version originale, quelque chose que je voulais faire depuis très longtemps maintenant, et ce de manière mensuelle : un livre par mois. J’ai lu La Chambre des secrets en Juillet, il est temps de revenir en ce mois d’Août sur Le prisonnier d’Azkaban !

  • Harry Potter and the prisoner of Azkaban IMG_20160811_131025.jpg
  • J.k Rowling
  • 2014
  • Bloomsburry Publishing
  • 8. 64 euros
  • 462 pages

Résumé : 

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée à Poudlard. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Mon avis :

Il faut savoir que ce troisième tome fait partie de mes trois préférés de la série. J’ai toujours aimé l’ambiance qui s’en dégage, les nouveaux personnages qu’on découvre et surtout, tous ces rebondissements et ces péripéties à l’aspect presque policier, dans les couloirs de Poudlard, comme dans les environs (la Cabane hurlante, Près-au-Lard, etc.) du château. Quand je le relis, je suis toujours aussi stupéfaite par la fin et par les talents de J.K Rowling à utiliser tous les moindres petits détails qu’on lit dans l’intégralité de ce livre pour en faire un dénouement impressionnant. Cette fois ci, ma relecture a été en anglais mais j’ai toujours aimé les mêmes points, j’en ai même découvert d’autres avec la version originale !

Tout d’abord, la plume de J.K Rowling est toujours aussi spectaculaire. Fine et fluide mais très efficace. Elle a le soucis du détail et se plait à nous raconter les aventures de ses héros dans ce monde particulier qu’est le monde des sorciers. Elle sait également très bien raconter des histoires, décrire des lieux ou des personnages et surtout, nous tenir en halène jusqu’aux toutes dernières pages de ses livres. Que ce soit par l’immersion complète qu’on a dans le monde des sorciers (Poudlard, le Chemin de Travers, la cabane de Hagrid…), les chapitres dédiés aux traditionnels matchs de Quiddich ou par les scènes chargées d’action et de rebondissements pour le moins intenses, son écriture nous plait, nous séduit et fonctionne. On se retrouve à tourner ses pages à la vitesse de la lumière et il faut dire qu’en v.o, sa plume est encore plus mordante ! Son humour fin et décalé n’a cessé de me ravir tout le long de ce tome, entre les dialogues riches et dynamiques entre les ados et ceux des adultes, je me suis très souvent retrouvée à rire ou sourire. Cependant, elle a tout aussi bien réussi à me toucher grâce aux monologues de certains protagonistes, leur histoire, ou par sa manière de décrire les sentiments de Harry quand il pense à son douloureux passé et à la perte de ses parents. Elle exprime ses pensées et ressenti avec finesse et justesse de sorte qu’on ne s’apitoie pas sur son sort mais le comprend totalement. En somme, sur ce point là, je n’ai à redire : j’ai littéralement frissonné par son style d’écriture !

Harry-PotterPrison_2556388b

Ensuite, j’ai adoré replonger dans l’univers si magie et spécial de Harry Potter ! Ce tome me vend du rêve. L’atmosphère qui s’y dégage est sombre, mystérieuse et effrayante par moment et c’est ça que j’ai apprécié le plus ! On frissonne, on se demande comme les personnages qu’est ce qu’il se passe au château cette année, qui est réellement Sirius Black, et quels événements hors-du-communs leurs réservent cette fois ci le sort. Ce que j’aime avec cette série de livres, notamment avec ce troisième tome, c’est qu’on ressent que J.K Rowling se passionne à nous apprendre tous les détails de la vie des sorciers dans ce monde fictif et imaginaire qu’elle a crée de toutes pièces. Tout est si clair, si logique et si, aurais-je envie de dire, réaliste qu’on y croit réellement. Ce monde est riche et travaillé, et ça se sent réellement à la lecture ! Ministère de la Magie, prison des sorciers, village, sport national… ce monde est immensément riche et diversifié. Tout y est pour nous faire croire qu’il existe réellement. On sent le travail qu’elle a fournit et que son imagination est débordante et j’ai adoré cet aspect, pas mal mis en avant dans ce tome. En plus, j’ai lu ce tome en écoutant la bande son originale du film et je peux vous dire qu’il n’y a pas mieux pour s’immerger encore plus dans l’univers et l’ambiance de ce tome !

Puis, il y a évidemment les personnages que j’ai adoré retrouver dans Le prisonnier d’Azkaban. Harry est fidèle à lui même : attachant, intelligent, simple et discret mais avec cette touche un peu sombre qui se dégage de lui, peut-être ce petit côté froid qui fait que beaucoup de fans ont du mal à s’attacher et/ou à s’identifier à lui. Moi personnellement, c’est ce que j’aime le plus. Je trouve que quand on connait la raison de ce trait de sa personnalité, on ne peut qu’être admiratif devant le travail de l’auteur, complexe et creusé. Hermione me fascine et m’impressionne. Elle est dotée d’une intelligence et d’une logique hors du communs et j’aime qu’elle soit si facile à apprécier. L’attachement et l’identification n’en sont que plus simples. Quand à Ron, je l’aime toujours autant d’amour. Il est débrouillard et gai, il apporte cette énergie et cette force au groupe. Quand aux autres, je n’ai rien à dire sauf que je les aime d’amour ou aime les détester. Les Weasley sont toujours aussi excellents, Sirius et Lupin sont deux de mes personnages préférés de toute la saga, McGonagall est toujours aussi géniale, badass et franche, Drago me plait toujours autant… en somme il est difficile de trouver quelque chose à redire à ces personnages qui sont si chers à nos cœurs et qui prennent une grand place dans nos vies et forment une grande famille littéraire, pour moi ♥.

Harry_Potter_and_the_Prisoner_of_Azkaban_02.jpg

Pour finir, j’aime ce qu’il se passe dans cette suite. Que ce soient les événements reliés à Sirius Black, l’évolution de l’amitié du golden trio, les nouveaux cours, les matchs de Quiddich et surtout le final, un seul mot me vient en tête en finissant ce livre : rebondissements, rebondissements et encore rebondissements ! Que des retournements de situation absolument incroyables, magiques, à couper le souffle. Un des tomes les plus fournis et les plus originaux pour moi !

Je terminerais cette chronique en vous disant que j’ai adoré redécouvrir ce tome en anglais, les personnages me sont toujours aussi chers, les événements décrits sont toujours si bien exploités et c’est un troisième tome qui promet une belle et longue suite à Harry Potter !

Méfaits accomplis!

coup-de-coeur

Harry Potter et la chambre des secrets (v.o) : il y a de la magie dans l’air ♥

Je ne pense pas en avoir déjà parler sur le blog mais je suis une énorme fan de Harry Potter. C’est une de mes séries préférées de tous les temps aussi bien sur le plan livresque que cinématographique. Et cela fait longtemps que je me tâte à les lire en anglais. J’avais commencer la première moitié du premier tome mais me suis arrêtée et n’ait jamais repris. En revanche quand ma meilleure amie m’a prêté le second en anglais (que j’aime déjà beaucoup plus que le premier, donc ça a aidé je suppose, haha), je l’ai commencé dans la journée et l’ai dévoré en deux journées, un record pour moi quand il s’agit de version originale, bien que je maîtrise correctement cette langue car il fait une bonne trentaine de pages et que ça reste du fantastique ! Je vous donne mon avis et vous livre mon ressenti sur La chambre des secrets  dans cet article ♥

  • Harry Potter and the chamber of secrets51jNORv6nQL._SX340_BO1,204,203,200_.jpg
  • J.K Rowling
  • 2012
  • 352 pages
  • 7.50 euros
  • Scholastic Paperbacks

Résumé :

Harry Potter fait une rentrée fracassante en voiture volante à l’école des sorciers. Cette deuxième année ne s’annonce pas de tout repos… surtout depuis qu’une étrange malédiction s’est abattue sur les élèves. Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry et ses amis Ron et Hermione trouveront-ils le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ?Un livre magique pour sorciers confirmés.

Mon avis :

Le second opus des aventures de Harry à Poudlard avec les autres sorciers fait partie de mes préférés et j’ai littéralement encore plus adoré découvrir et lire cet univers dans la langue maternelle de nos héros. Ce que j’aime avec cet opus, c’est tous les mystères qui flottent autour des élèves, entre les avertissements de Dobby, les premières victimes de l’école et le secret de la fameuse chambre des secrets. Tout tourne autour d’elle et de ce qu’elle peut bien renfermer et j’ai tellement aimé accompagner notre trio dans les recoins secrets de Poudlard, entre les toilettes des filles pour préparer du Polynectar, la bibliothèque pour emprunter les livres nécessaires à leurs recherches, la forêt interdite pour sauver Hagrid d’Azkaban, la prison des sorciers ou bien encore les passages secrets. J’aime cette ambiance mystérieuse et les intrigues presque policières de ce tome et qu’on retrouve d’une certaine manière dans chacun des Harry  Potter, ce qui explique pourquoi il rentre vite dans notre cœur. Le schéma narratif ne bouge pas : Harry passe de terrible vacances chez les Dursley, fait sa rentrée à Poudlard, découvre quelque chose qui va faire de l’année une année spéciale et passe justement l’année scolaire à découvrir ce qu’il se passe ou à combattre quelque chose/quelqu’un. Sans oublier les différents cours de magie, la vie des sorciers et celle à Poudlard, on a nullement le temps de se reposer et c’est tellement bon à lire ! J’aime beaucoup la rigueur de J.K Rowling, la manière qu’elle a de décrire la vie de Harry et le monde des sorciers si précisément, qui en fait un monde comme le notre monde mais en plus magique… c’est incroyable à lire ! Et puis son style est toujours aussi fluide et drôle, on perçoit l’ironie partout, quelle provienne de la bouche de certains personnages ou de Harry lui même, le fameux cynique Harry Potter. Les personnages sont fidèles à eux même mais je dois avouer que les découvrir parler et agir dans leur langue maternelle ne m’a pas déplut, j’ai d’ailleurs préféré ! Bien que ce fut une relecture, j’ai ressenti les mêmes émotions qu’à ma première lecture : j’ai ris, frissonné, et été bien impressionnée par le final de ce second tome.

En bref je vous conseille de lire les Harry Potter dans leur véritablement langue si vous n’en avez pas encore eu l’occasion car ça en vaut la peine, l’écriture est encore mieux et appréciable, et l’univers de Harry Potter est d’autant plus décrit et passionnant. Un sans faute. Une note magique!

coup-de-coeur

 

TOP 10 : Les meilleures adaptations ciné/télé !

S’il y a bien une chose que j’aime, c’est regarder l’adaptation d’un livre que j’ai lu, que je l’ai aimé ou non, et peu importe le type d’adaptation : télé ou ciné. Je vous propose donc dans cet article mon top 10 de mes adaptations de romans préférées !

  • Orgueil et Préjugésorgueil-et-prejuges-4123375jtfms_1713
  • Joe Wright
  • 2005

Synopsis : 

Dans un petit village d’Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L’arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de cœur tumultueuses.
Cette dernière découvre l’amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s’ensuivent avant de tomber dans les bras l’un de l’autre à la grande surprise des Bennet.

Mon avis :

Ce film est un véritable bijou visuel et scénaristique. Il reprend parfaitement l’univers et le cadre du classique d’Austen tout en le modernisant quelque peu, rappelant que la plupart de ces personnages sont féministes ou tout simplement avancés pour leur temps. Les costumes, les décors et la musique sont tous trois à couper le souffle.

 

  • Dangerous Liaisonsdangerousl.jpg
  • Stephen  Frears
  • 1988

Synopsis :

Deux aristocrates brillants et spirituels, la marquise de Merteuil et le séduisant Vicomte de Valmont, signent un pacte d' »inviolable amitié » à la fin de leur liaison. C’est au nom de celui-ci que la marquise demande à Valmont de séduire la candide Cecile de Volanges qui doit prochainement épouser son ex-favori, M. de Bastide. Mais Valmont a entrepris de séduire la vertueuse Mme de Tourvel.

Mon avis :

C’est sûrement le livre qui le mieux adapté de toute cette sélection. Il reprend totalement l’ambiance malsaine, cruelle, snob et dissimulatrice des Liaisons tout en apportant une touche d’originalité puisqu’au vu du format, les personnages sont obligés de se voir directement et et de vivre ce qu’ils racontent dans les lettres de base, dans le roman épistolaire. Une très bonne idée !

 

  • The Great GatsbyGatsby-SFX-la-poule.jpg
  • Baz Lurman
  • 2013

Synopsis :

Printemps 1922. L’époque est propice au relâchement des mœurs, à l’essor du jazz et à l’enrichissement des contrebandiers d’alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s’installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d’un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s’étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C’est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d’absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats.

Mon avis :

Ce réalisateur ne me déçoit jamais. Avec cette adaptation du chef-d’oeuvre de Fitzgerald, il signe son plus beau film. Tout est magnifiquement grandiose et lumineux dans ce film : les décors sont époustouflants, les costumes sont merveilleux, le jeu des acteurs est divin et la bande-son, mélange subtile entre jazz et musique plus moderne, que j’aime littéralement. C’est surtout le fait que l’histoire soit très bien adaptée qui fait de ce film une réussite. En plus de ça, les répliques et la musique de fond donnent une atmosphère et une ambiance très chère à celle de cette époque et de ce livre, de la plume de l’auteur… j’adore ♥

 

  • Peter Pan18370711.jpg
  • P.J Hogan
  • 2004

Synopsis :

Chaque soir, Wendy émerveille ses jeunes frères avec ses fantastiques récits épiques, jusqu’au jour où son père décrète qu’elle est désormais trop grande pour partager leur chambre…
Ce que les adultes ignorent, c’est qu’un autre garçon, Peter Pan, se passionne lui aussi pour les histoires de Wendy. Il vient de loin pour les écouter. Sa soudaine apparition va marquer le début d’aventures aussi fabuleuses qu’exaltantes…
A travers le ciel étoilé, Peter, les enfants et la minuscule fée Clochette prennent le chemin d’un endroit où le rêve est roi : le Pays Imaginaire…
Là-bas, Wendy et ses frères découvrent les Garçons Perdus et leur repaire souterrain. Mais le danger rôde et l’infâme Capitaine Crochet est prêt à tout pour remporter le combat qui, depuis longtemps, l’oppose à Peter…
Mon avis :
Cette adaptation a bercé mon enfance, elle est magique, drôle et reprend le mythe de Peter et le classique de J.M Barrie à la perfection (bien que je vomis sur le choix scénaristique de faire une soit disant histoire d’amour entre Peter et Wendy, lequel, je le rappelle, n’aime personne hormis lui même (et moi♥)). Elle nous rend nostalgique et nous rappelle à quel point la magie de l’enfance est précieuse !
  • Loin de la foule déchaînée411619.jpg
  • Thomas Vinterberg
  • 2015

Synopsis :

Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.

Mon avis :

Visuellement et musicalement parlant, ce film est une bombe. Il embellit le roman de Thomas Hardy, déjà beau car il est de sa plume, et le choix des acteurs et vraiment très bons, ils interprètent leurs rôles à la perfection, ils ont su se les approprier. Le rythme du film est bon, les décors remplissent nos yeux et la manière dont se clôt le film nous arrache des larmes. Magnifique !

 

  • Si je reste594804145-si-je-reste
  • R.J Cutler
  • 2014

Synopsis :

En un seul moment, tout peut changer. Mia, 17 ans, n’a aucun souvenir de l’accident : elle arrive uniquement à se rappeler avoir roulé le long de la route enneigée de l’Oregon avec sa famille. Puis, en un clin d’oeil, elle se retrouve observant son propre corps dévasté … L’adolescente sera tiraillée entre l’envie de rejoindre ses parents dans l’au-delà et celle de se réveiller et de retrouver son petit ami et ses proches…

Mon avis :

Ce film est un vrai bijou aussi ! Pour le coup c’est une adaptation extrèmement fidèle du livre (très court à la base donc qui contient moins d’éléments) avec des acteurs à tomber, de la musique à en pleurer et un mélange de ceci, de cela qui nous arrache un torrent de larmes à la fin. C’est le film parfait pour un mercredi après-midi coconing, sous un plaid avec un bon chocolat chaud. Attention : émotions garanties ! ♥

 

  • Le monde de Charlie81IY4m3bZcL
  • Stephen Chbosky
  • 2013

Synopsis :

Au lycée où il vient d’arriver, on trouve Charlie bizarre. Sa sensibilité et ses goûts sont en décalage avec ceux de ses camarades de classe. Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige, pour les autres, c’est juste un « loser ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. Grâce à eux, il va découvrir la musique, les fêtes, le sexe… pour Charlie, un nouveau monde s’offre à lui.

Mon avis :

J’ai largement préféré le film que le livre pourtant c’est de la même personne ! C’est juste que la bande-son, les acteurs, l’ambiance font de ce film un incontournable, à regarder si on veut se détendre mais ressentir tout pleins d’émotions en même temps. Et puis la fin ! La fin ! C’est tellement merveilleusement bien amené dans le film que juste pour cette chute, je vous conseil d’aller le voir !

 

  • Love, Rosieimages.jpg
  • Christian Ditter
  • 2015

Synopsis :

Rosie et Alex, deux meilleurs amis, se retrouvent séparés de plusieurs milliers de kilomètres quand la famille d’Alex est contrainte de déménager aux Etats-Unis.

Mon avis :

Ce film est tellement mignon ! Il fait passer tout pleins de jolis messages sur la vie et est une excellente adaptation du livre qui, de par son format, ne nous laissait supposer aucune description. Le réalisateur a donc du tout travailler et je suis contente du résultat !

 

  • Harry Potterv1.jpg
  • Alfonso Cuaron
  • 2004

Synopsis :

Sirius Black, un dangereux sorcier criminel, s’échappe de la sombre prison d’Azkaban avec un seul et unique but : retrouver Harry Potter, en troisième année à l’école de Poudlard. Selon la légende, Black aurait jadis livré les parents du jeune sorcier à leur assassin, Lord Voldemort, et serait maintenant déterminé à tuer Harry…

Mon avis :

Je trouve que tous les Harry Potter sont bien adaptés mais j’ai eu un énorme coup de cœur pour celui ci malgré qu’il soit celui qui s’éloigne le plus du livre. Il est frais et reinvente à merveille le Prisonnier d’Azkaban.

 

  • Hunger Gameswhy-lionsgate-spent-nearly-twice-as-much-on-the-hunger-games-sequel.jpg
  • Francis Lawrence
  • 2013

Synopsis :

Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Mon avis :

Tous les Hunger Games sont très bien adaptés mais celui ci, tout comme Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban est mon préféré malgré la différence avec le deuxième tome. Il change juste chronologiquement parlant mais sinon tout est très bien repris et porté sur grand écran !

 

  • OutlanderPicture-441
  • R. D. Moore
  • 2014/2015

Synopsis :

En 1945, une infirmière de guerre, Claire Randall, se retrouve transportée dans l’Écosse révoltée de 1743. Elle y rencontre la rébellion et le fringuant guerrier des Highlands, Jamie Fraser.

Mon avis :

Vous savez à quel point je suis FAN de cette série et quand je vois ce qu’ils en ont fait surtout pour la première saison, je ne peux que vous conseiller d’aller la regarder ! Laissez vous submerger par l’histoire de Claire et Jamie, charmer par la musique et bercer par les décors de cette Ecosse très XVIIIè siècle ! REGARDEZ LA !