Les films que j’ai regardés cet été

J’ai profité de l’été pour visionner quelques films qui me faisaient souvent envie depuis longtemps : dans cette chronique, je vais vous parler de quelques belles découvertes, d’un coup de cœur mais aussi de déceptions !

Films d’animation japonaise :

  • Je veux manger ton pancréas
  • Sortie : 1er septembre 2018
  • Réalisateur : Shin’ichirō Ushijima
  • Pays d’origine : Japon
  • Studio : VOLN
  • Genre : drame, tragédie, tranche de vie
  • Durée : 108 minutes

Synopsis :

Un jour, un lycéen trouve dans un hôpital le journal intime d’une de ses camarades de classe, nommée Sakura Yamauchi, où il y découvre qu’elle souffre d’une maladie du pancréas en phase terminale. Mis à part sa famille, il est le seul à connaître son état qu’elle a longtemps caché à l’école et promet à cette dernière de garder ce secret. Bien que les jours de Sakura soient comptés, le protagoniste décide d’apprendre à la connaître malgré leurs personnalités complètement opposées…

Mon avis :

Un film dont j’ai entendu beaucoup de bien, aussi, je m’attendais à verser quelques larmes. Cela n’a pas été le cas, mais je dois bien avouer que c’était un chouette film, que j’ai aimé son traitement de la maladie, et qu’il casse (à mon plus grand étonnement et plaisir) certains clichés qu’on peut se faire des films d’animation japonaise : je ne vous spoilerai pas, mais disons que la relation entre les deux héros et la fin m’ont vraiment plu et surprise. Mais vu l’engouement sur les réseaux sociaux, c’est tout de même une légère déception !

  • Nos mots comme des bulles
  • Sortie : 21 juillet 2021
  • Réalisateur : Kyohei Ishiguro
  • Pays d’origine : Japon
  • Studio : Signal
  • Genre : romance, amitié, tranche de vie
  • Durée : 97 minutes

Synopsis :

Après s’être rencontrés par une belle journée ensoleillée, un garçon timide s’exprimant par haïkus et une fille pétillante mais complexée partagent un été magique.

Encore un film dont j’attendais à mieux ! Pour tout vous dire, j’ai rencontré la VF du protagoniste masculin à un meet-up axé manga/animé (il double également King de Seven Deadly Sins et Tanjiro de Demon Slayer), et son teasing au sujet de ce film me donnait grandement envie de le découvrir. J’aurais vraiment voulu l’aimer, mais force est de constater que c’est un projet coloré et estival intéressant mais un peu trop en marge de ce que j’ai l’habitude de lire et voir, qui ne m’a donc pas convaincue. Cela dit, la VF est top !

  • A Silent Voice
  • Sortie : 17 septembre 2016
  • Réalisateur : Naoko Yamada
  • Pays d’origine : Japon
  • Studio : Kyoto Animation
  • Genre : drame psychologique, handicap, tranche de vie
  • Durée : 129 minutes

Synopsis :

Nishimiya est une élève douce et attentionnée. Chaque jour, pourtant, elle est harcelée par Ishida, car elle est malentendante. Dénoncé pour son comportement, le garçon est à son tour mis à l’écart et se retrouve seul. 5 ans plus tard, il apprend la langue des signes et part à la recherche de la jeune fille.

Mon avis :

Ah, enfin un coup de cœur ! Il faut dire que je l’attendais sur ADN depuis longtemps, celui-là. Eh oui, shame on me, mais je ne suis pas allée le voir à sa sortie en salles. J’ai vraiment loupé quelque chose, car ce film est une pépite. Le studio d’animation de Violet Evergarden a vraiment fait fort et nous a encore une fois offert une somptueuse palette de couleurs, d’émotions et de frissons ! Ce film, terriblement touchant percutant, m’a donné envie d’apprendre la langue des signes et surtout d’aider mon prochain. Alors, je sais que tout le monde n’est pas fan de la morale de l’histoire, mais moi je la trouve très juste et importante, et la scène finale m’a même émue aux larmes. Je le reverrai et lirai les mangas avec plaisir, comme je l’ai fait avec Your Name, mon numero uno, l’indétrônable !

AUTRES :

  • Cruella
  • Sortie : 23 juin 2021
  • Réalisateur : Craig Gillespie
  • Pays d’origine : USA
  • Genre : comédie dramatique
  • Durée : 134 minutes
  • Avec : Emma Stone & Emma Thompson

Synopsis :

Londres, années 70, en plein mouvement punk rock. Escroc pleine de talent, Estella est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Elle se lie d’amitié avec deux jeunes vauriens qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse et mène avec eux une existence criminelle dans les rues de Londres. Un jour, ses créations se font remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob. Mais leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella, une brillante jeune femme assoiffée de mode et de vengeance…

Mon avis :

Écoutez, comme tout le monde, j’ai bien aimé ce film. Mais j’avoue qu’en sortant du cinéma, ma première réaction, c’était plutôt quelque chose du genre : « Ouais, beaucoup de superflu, n’empêche… » Disons que l’ambiance est là, qu’Estella/Cruella est atrocement efficace (merci à la talentueuse Emma Stone) et que l’intrigue se laisse suivre facilement. Mais j’ai trouvé ça long et très bling bling pour rien, par moments. Alors après, c’était le but recherché par le réalisateur, et ça colle parfaitement à la figure excentrique de Cruella, donc ça passe, on va dire. Bref, c’était chouette quand même, ce film !

2 réflexions sur “Les films que j’ai regardés cet été

  1. Esquisse. dit :

    De belles découvertes !! « A Silent Voice » a également été un coup de cœur et je te conseille vivement les mangas qui ont ce petit plus qu’on ne trouve pas dans l’adaptation. J’admets que « Je veux manger ton pancréas » a réussi à me faire lâcher une petite larme. Et je te rejoins sur « Nos mots comme des bulles » : les thèmes abordés sont intéressants mais j’ai été surprise par la mise en animation qui a été choisie.

    Aimé par 1 personne

    • Les lectures de Sirine dit :

      J’ai vraiment envie de lire les mangas « A Silent Voice », je sens que je vais encore plus les aimer que le film 🥰 Franchement la fin de « Je veux manger ton pancréas » m’a quand même fait quelque chose. Exactement, la réalisation de « Nos mots comme des bulles », bien qu’originale, m’a quelque peu déroutée !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s