Kilari, tome 4 à 8 – An Nakahara

Fruits Basket (2019), c’est terminé, mais ce que je continue à lire pour me changer les idées et oublier la peine, c’est le shojo de mon enfance ultra mignon qu’est Kilari ! Depuis la dernière fois que je vous en ai parlé, j’ai enchaîné avec les tomes 4, 5, 6, 7 et 8, que j’ai hâte de vous présenter dans cette chronique !

  • Kilari, tome 4 à 8
  • An Nakahara
  • 13 janvier 2010 – 8 septembre 2010
  • Glénat Mangas
  • 192 pages
  • 4,99 euros (ebook)

Résumé :

Je suis Kilari Tsukishima, j¹ai 14 ans et je suis une idole ! Je fais de mon mieux avec l¹aide des SHIPS, qui sont dans la même agence que moi, et de mon chat, Na-san ! Tout va très bien, car j’ai pu jouer dans une publicité, faire mes débuts de chanteuse et même obtenir un rôle dans un film télévisé ! Mais dans l¹ombre, un danger me guette…

Mon avis :

Kilari, c’est vraiment le manga le plus mignon et drôle que j’ai lu ! C’est donc sans prise de tête que je me suis plongée dans l’arc du Prix du Meilleur Espoir, qui introduit un de mes personnages préférés de la série, aka Fubuki Todo, et l’arc palpitant d’Izumi Amakawa, qui fait énormément avancer la relation Kilari/Hiroto, pour mon plus grand plaisir !

Les dessins sont toujours aussi mignons, et je dois dire que le coup de crayon de la mangaka gagne en profondeur et en subtilité au fil des pages et des tomes. Je suis d’ailleurs fan de la version manga de Fubuki Todo et Izumi Amakwa, deux de mes personnages préférés de la série. An Nakahara a un talent indéniable pour représenter les silhouettes, les visages et les traits féminins, et je prends de plus en plus de plaisir à suivre la construction de ses planches, la façon dont elle amène son récit, que ce soit à travers des scènes comiques ou plus émotionnelles.

Autrement, je suis fan de l’histoire. Ce n’était pas gagné, en revanche, car après avoir lu les 3 premiers tomes, j’étais frustrée de voir qu’un bon nombre de personnages et d’intrigues secondaires que j’aimais énormément dans l’animé n’étaient, en réalité, pas du tout présents dans le manga. Mais je m’y suis habituée, et j’ai maintenant entièrement conscience de lire une autre version de Kilari, dans un tout autre format. Résultat : je passe un bon moment à chaque tome, et il me tarde de lire le prochain arc, centré sur le personnage de Hayami, qui risque de créer pas mal de dramas. Mais pour tout vous dire, je ne m’en plains pas, si ça peut faire avancer la relation Kilari/Hiroto ! Après tout, c’est une des raisons qui m’a poussée à lire le manga, car je ne trouvais pas leur romance assez mise en avance dans l’animé (et cette fin… ugh).

Anyway, j’ai hâte de lire la suite et vous en parlerai à ce moment-là !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s