Pourquoi j’ai arrêté la saison 2 de The Promised Neverland ?

Je n’écris pas souvent de « chroniques négatives », mais chaque fois que je le fais, je ne suis pas contente, mais alors pas contente du tout ! Bon, et si nous parlions ensemble du désastre qu’est la saison 2 de The Promised Nerverland ? Allez, c’est parti, préparez vos pop-corn.

  • The Promised Neverland, saison 2
  • Diffusion : 2021
  • Réalisateur : Mamoru Kanbe
  • Pays d’origine : Japon
  • Studio : CloverWorks
  • Type : Shônen 
  • Genre : Aventure, dark-fantasy, science-fiction
  • Saison : 2
  • Épisodes : 23
  • Disponible en Streaming sur : Wakanim & ADN
  • D’après : La série de manga écrite par Kaiu Shirai et dessinée par Posuka Demizu

Synopsis :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Il faut savoir que, à la base, je n’avais pas prévu de regarder l’animé de The Promised Neverland. Pour une raison très simple, d’ailleurs : le manga me suffisait largement. Vous le savez peut-être, car j’en parle souvent sur ce blog : The Promised Neverland est un de mes coups de cœur de 2020 et un de mes mangas préférés. C’est simple : l’univers, l’intrigue, les personnages (Emma, Ray, Yugo, je vous aime <3) et le coup de crayon de ce manga m’ont conquise. Du coup, je n’avais pas spécialement envie de regarder l’animé. Ce qui m’a convaincue, c’est l’annonce de la saison 2 pour janvier 2021, parce que je savais pertinemment (enfin, je pensais) qu’elle allait adapter mon arc préféré – tous mangas confondus -, j’ai nommé le grand et unique Goldy Pond.

J’ai donc bingue-watch la saison 1 quelques jours avant la diffusion du premier épisode de la saison 2, et vous savez que je l’ai beaucoup aimée, puisque je vous en parlais juste ici. J’attendais donc beaucoup de la saison 2, en particulier de voir enfin mes personnages préférés, Yugo, Lucas, Oliver et les autres enfants de GP, prendre vie en couleurs sous mes yeux. Je dois dire que cette saison 2 partait bien. Certes, le premier épisode rushait presque un tome (le 5), mais ce qui était coupé n’était pas indispensable non plus. Et puis l’épisode 2 était vraiment bon et fidèle au manga. Mais alors, comment la suite a-t-elle pu déraper ?

Ca sent mauvais, cette histoire…

C’est ce que je me suis dis en voyant le troisième épisode. Tout simplement parce qu’il était censé introduire le grand Yugo. Et qu’il ne l’a pas fait ! Deux mois après cet épisode, je suis toujours dans une colère noire : je n’arrive tout simplement pas à croire qu’ils (le studio et la scénariste du manga, apparemment) ont coupé Yugo, Lucas, et l’arc Goldy Pond ! Autrement dit, tout ce qui fait la singularité et la force de The Promised Neverland. Tout ce que les fans aiment et attendaient le plus. A la poubelle, comme ça ! Après ça, je n’ai regardé que 2 épisodes de plus, histoire de confirmer l’impensable : pas de Goldy Pond pour l’animé The Promised Neverland.

Mais à quoi vous jouez, CloverWorks ?

En y réfléchissant, j’ai fini par comprendre ce qu’ils ont fait, et surtout, pourquoi ils l’on fait : ils ont délibérément coupé tout ce qui n’avait pas de rapport avec l’arc Grace Field (les mangas readers, vous savez de quoi je parle). Cela explique pourquoi certains arcs seulement ont été coupés, et pourquoi tout ce qui concerne Norman et la fin du manga a été adaptée (très mal, mais bon, vous m’avez comprise). Au final, la saison 2 est unifiée par rapport à l’intrigue de la saison 1. Mais alors, dans ce cas là, je trouve que la scénariste du manga n’assume pas son histoire, qui est bien plus intéressante et complexe que le simple arc Grace Field. Du côté du studio, ce n’est pas mieux. Selon moi, par manque de moyens, ils ont coupé toutes les scènes d’action : pas de combats, pas d’armes, adieu, le flow de The Promised Neverland dans cette saison 2…

Bref, après cela, j’ai arrêté de regarder la saison 2 de The Promised Neverland. D’une part parce que ne vois pas l’intérêt de continuer un animé qui n’est pas fichu d’adapter fidèlement et correctement (le bare minimum, hein) un de mes mangas préférés, mais aussi parce que je n’avais pas envie de me faire spoiler les 3 derniers tomes du manga, puisque j’ai appris (à ma plus grande joie, n’est-ce pas) que l’épisode 4 spoil une partie de la fin du manga. Yes, on adore !

A ce stade, je suis juste dégoutée pour le manga, car je vois beaucoup d’anime only crasher sur l’histoire sans vouloir lire le manga (et à juste titre, ils connaissent la fin, à cause de la saison 2). C’est vraiment dommage, car c’est selon moi un des meilleurs mangas de cette génération. Alors si jamais vous ne l’avez pas encore lu, s’il vous plaît, ne laissez pas cette saison 2 (si vous l’avez vue et qu’elle vous a dégoûté de l’histoire) vous freiner (j’ai oublié de préciser qu’elle n’est pas seulement infidèle au manga : elle part dans tous les sens, d’où la réticence de certains à aller lire le manga, maintenant) : je vous promets que l’intrigue et les personnages sont bien plus denses, cohérents et cools en papier qu’en animé (je pense par exemple à cette pauvre Emma, que l’animé déteste, visiblement) !

Et morale de l’histoire ? Ne pas se forcer à regarder une adaptation. Se contenter du livre, parfois.

4 réflexions sur “Pourquoi j’ai arrêté la saison 2 de The Promised Neverland ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s