Shadows House, tome 1 à 4 – So-ma-to

Prise d’une envie soudaine de commencer une nouvelle série de mangas, je me suis procurée les premiers tomes de Shadows House, une toute nouvelle histoire publiée en France chez Glénat, qui semble avoir plu à la mangaka de The Promised Neverland (une source fiable, donc). Et je ne le regrette absolument pas, car j’ai eu un beau coup de cœur pour ce début d’intrigue !

  • Shadows House, tome 1 à 4
  • So-ma-to
  • Glénat
  • 17 juin 2020 – 20 janvier 2021
  • 160 pages (192 à partir du tome 4)
  • 7,60 euros

Résumé :

Emilico est une poupée vivante au service de Kate, une jeune fille appartenant aux Shadows, famille d’ombres sans visage. Dans le vaste manoir familial, le travail d’Emilico se limite pour le moment à nettoyer la suie projetée par sa maîtresse… Mais au fil des rencontres, elle découvrira le monde dans lequel elle vit, commencera à s’interroger sur le sens de son existence et se liera d’amitié avec son entourage… Cependant, une poupée doit-elle avoir une conscience ?

Mon avis :

Au moment où j’écris cette chronique, je viens tout juste de terminer le quatrième tome de Shadows House, et quel coup de cœur inattendu ! Inattendu parce que le premier tome, très sympathique et visuellement magnifique, était loin de m’avoir conquise. J’étais intriguée par cette histoire, par ce mystérieux manoir et par les camarades d’Emilico et Kate, mais il me manquait quelque chose pour adhérer complètement à l’histoire. Et on m’avait d’ailleurs prévenue : l’intrigue se met très gentiment en place dans le tome 1. C’est en effet à partir du tome 2 que l’action démarre réellement, suivie d’un flot de révélations plus surprenantes les unes que les autres !

Avec les tomes suivants, on rencontre davantage de personnages et on commence à s’attacher à certaines « paires » (John/Shawn !), toutes plus authentiques et intéressantes les unes que les autres. Les auteurs nous présentent ainsi leur univers, bien plus sombre que ce que je pensais, du peu d’informations disséminées çà et là dans le tome 1. Je dois dire que je suis impressionnée par l’originalité des idées des auteurs, il n’y a pas à dire, les secrets qui entourent la famille Shadows et leurs poupées vivantes sont glauques et mystérieux.

Au-delà de cela, je trouve que le rythme du récit est très bien calculé, puisqu’il y a à la fois de l’action, de belles scènes d’amitié, mais aussi des réflexions très pertinentes (et à la limite philosophiques, dans la même lignée que The Promised Neverland) sur l’origine de la famille Shadow, de la suie qui recouvre leur corps et de la véritable nature des poupées vivantes. Pour une série qui ne comporte que 4 tomes pour l’instant, je suis absolument charmée !

Une très belle histoire, des planches absolument sublimes, et un univers à la fois sombre et gothique qui n’est pas sans rappeler la touche de Fantasy propre à Black Butler (les couvertures tapent dans l’œil de la même façon !) : pas de doute, je suis fan et il me tarde désormais de retrouver les personnages et de suivre leurs aventures !

3 réflexions sur “Shadows House, tome 1 à 4 – So-ma-to

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s