The Promised Neverland, saison 1

Après avoir dévoré les mangas, je me devais de regarder l’animé, qui me faisait de l’œil depuis un sacré bout de temps. Je l’ai regardé juste avant le début de la saison 2, qui est diffusée en ce moment même, et je ne regrette absolument pas ce petit retour dans l’arc Grace Field House : coup de cœur en vue !

  • The Promised Neverland, saison 1
  • Diffusion : 2019 – en cours
  • Réalisateur : Mamoru Kanbe
  • Pays d’origine : Japon
  • Studio : CloverWorks
  • Type : Shônen 
  • Genre : Aventure, dark-fantasy, science-fiction
  • Saison : 2
  • Épisodes : 13 (pour l’instant)
  • Disponible en Streaming sur : Wakanim & ADN
  • D’après : La série de manga écrite par Kaiu Shirai et dessinée par Posuka Demizu

Synopsis :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis :

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j’ai énormément aimé cette saison 1 ! Il n’y a pas à dire, cette excellente adaptation reprend fidèlement le manga de Kaiu Shirai et Posuka Demizu.

D’ailleurs, ce qui est chouette, c’est que j’ai retrouvé l’ambiance si particulière du premier arc de The Promised Neverland, tout en constatant un réel travail d’adaptation et de personnalisation du manga. En soit, toutes les scènes du manga sont reprises. Ayant feuilleté les tomes correspondant au premier arc et lu le Gag Manga qui reprend avec humour et ironie l’arc de Grace Field House juste avant mon visionnage, je n’ai remarqué aucune omission. Toutefois, l’animé dégage une atmosphère différente, s’approprie le manga à sa manière, et c’est un point que j’ai particulièrement aimé.

Par exemple, certaines scènes sont adaptées différemment. Mais de manière générale, c’est surtout l’ambiance qui est parfois singulière. Je m’explique : si le manga est constamment angoissant et inquiétant, rien que par son synopsis, je l’ai trouvé aussi drôle et attachant à bien des reprises. Je me souviens même avoir beaucoup ri en le lisant, car les personnages restent des enfants terriblement attachants, notamment le trio Emma, Norman et Ray, qui m’a énormément attendri. Toutefois, l’animé a préféré rester sombre du début à la fin. J’ai compté sur les doigts d’une seule main les petits moments détentes que j’affectionnais tant dans le manga. D’un côté, j’ai regretté de ne pas les retrouver, et d’un autre côté, je trouve que cela rendait l’animé plus cohérent. Cela m’a d’ailleurs rappelé l’adaptation de Harry Quebert dont je vous parlais il y a quelque mois et que j’avais trouvée différente par rapport au roman pour les mêmes raisons. Pourtant, que ce soit la saison 1 de The Promised Neverland ou la série télé Harry Quebert, j’ai passé un super moment !

Une autre chose qui m’a chiffonnée, c’est le fait que les pensées intérieures et les flashbacks des personnages ne sont quasiment jamais retranscrits. Et dans la mesure où The Promised Neverland fonctionne beaucoup grâce à ces éléments, ne pas les voir m’a un peu manqué.

Autrement, j’ai vraiment beaucoup aimé cette adaptation, que ce soit les couleurs, les plans, les jeux de caméra absolument sensationnels et saisissants, la bande-son oppressante qui nous plonge instantanément dans l’ambiance, l’opening et le ending, et surtout le travail des doubleurs que j’ai trouvé vraiment excellent (surtout la voix de Ray, qui est également celle de Kirua dans Hunter x Hunter et que j’ai reconnue immédiatement !). Cette saison 1 est pour moi une grande réussite.

En bref, la saison 1 de The Promised Neverland est une très bonne adaptation du premier arc du manga, que je prendrai plaisir à revoir à l’occasion, notamment mes scènes préférées en fin de saison, merveilleusement bien retranscrites (quelle bande-son de qualité !). Je reviendrais vous parler de la saison 2 une fois celle-ci terminée, mais je peux d’ors et déjà vous dire que je suis fan (et je n’ai vu que le premier épisode !). Espérons juste que le grand Yuugo fasse bientôt son entrée !

Une réflexion sur “The Promised Neverland, saison 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s