Riverdale, saison 1

Cette série me faisait de l’œil depuis sa première diffusion parce qu’un de mes acteurs préférés et chouchous depuis très longtemps, Cole Sprouse, fait partie des têtes principales du casting. J’avoue avoir quand même hésité longtemps avant de la regarder, les images ne me donnaient pas tant envie que ça. Mais après réflexion, et surtout après la convention #RIVERCON, organisée par People Convention, qui a été un franc succès et dont les photos du casting m’ont encore plus données envie de la commencer, je me suis laissée tenter par le pilot. Et étant donnée que la première saison est courte, je l’ai finie très rapidement. Retour sur la première saison de Riverdale !

  • Riverdale C6WNPs2VMAAbHnB.jpg
  • Diffusion : 2017 – en cours
  • Réalisateur : Roberto Aguirre-Sacasa
  • Pays d’origine : USA
  • Genre : Drame, romance, adolescence
  • Saisons : 2
  • Épisodes : 35
  • Avec : Cole Sprouse, Lili Reinhart, K.J Apa, Camila Mendes, Madelaine Petsch
  • Disponible sur : Netflix
  • D’après : Les personnages d’Archie Comics

Synopsis :

C’est la rentrée dans la petite ville de Riverdale, qui se remet doucement de la mort tragique du jeune Jason Blossom. Cette rentrée est un nouveau départ pour Archie Andrews qui s’est décidé à faire carrière dans la musique malgré la fin de sa relation secrète avec sa professeure de musique qui lui sert de mentor, et la fragilité de son amitié avec son meilleur ami Jughead Jones. De son côté, sa meilleure amie Betty Cooper, secrètement amoureuse d’Archie, doit faire face à sa mère sur-protectrice. Mais tout va commencer à changer pour elle quand elle va faire la connaissance de Veronica Lodge, une nouvelle et riche élève qui arrive en ville à la suite d’un scandale ayant touché de près sa famille. Mais tout ceci n’est qu’une partie des nombreuses histoires et secrets qui peuplent Riverdale, une ville calme et à l’image parfaite, mais qui cache dans l’ombre de nombreux dangers et une face très sombre.

Mon avis :

Une chose est sûre, cette série n’est pas parfaite, bien au contraire. L’histoire  principale se résume au meurtre du jeune Jason Blossom, qui perturbe grandement l’équilibre de la petite ville de Riverdale et des habitants, qui ne sont pas aussi propres qu’ils le prétendent. Elle est par la suite divisée en intrigues secondaires qui touchent chacun des personnages qui gravitent autour de Riverdale. Bien qu’elle comporte de nombreux petits défauts, je l’ai regardée avec plaisir et je l’ai beaucoup aimée. J’ai hâte de la continuer, car la deuxième saison promet d’être encore plus intense.

riverdale.jpg

Les premiers épisodes sont assez (voir très) clichés, et les personnages sont malheureusement trop peu exploités. Pourtant, dès le début, les mystères qui tournent autour du meurtre de Jason m’ont beaucoup intéressés et m’ont poussés à continuer mon visionnage. Si les clichés des premières scènes, à savoir, par exemple, un personnage féminin aux allures de fille parfaite (Betty), un meilleur ami forcément gay (Kévin), une nouvelle diva fraîchement arrivée de New-York (Véronica), la garce du lycée (Cheryl), et j’en passe, sont présents, ils disparaissent assez vite pour laisser place à plus de profondeur. Plus on avance, plus l’intrigue devient intéressante avec des vrais éléments policiers et dramatiques. La pression monte, et le gros point positif de cette série, c’est sa capacité à tenir en haleine le spectateur par les rebondissements et retournements de situations à la fin de chaque épisode, mais aussi par son côté addictif et très divertissant. 

170511-riverdale-2.jpg

Car cette série peut être parfois très drôle quand même, et les personnages, quand on commence à mieux les connaître et à les apprécier, deviennent très attachants. Le petit groupe d’amis qui enquête m’a autant plus que les personnages adultes, très présents et qui rappellent des séries comme Gossip Girl ou Pretty Litle Liars. Le seul petit bémol de milieu de saison, une fois que les clichés sont passés, c’est que le meurtre de Jason prend toute la place dans la vie des personnages, au point qu’on a du mal à s’identifier à eux, puisqu’on ne les connaît pas beaucoup. Les derniers épisodes rattrapent très bien le coup avec, par exemple, le dixième épisode qui se focalise davantage sur la relation de Betty et Jughead. Les deux derniers épisodes étaient quant à eux vraiment très bons, prenants, et m’ont vraiment donnés envie de regarder la suite.

bughead-items-article-072617

En parlant de Jughead et de Betty, ils ont été mes coups de cœur de la série. Surtout Juggy, je vous l’avoue. Tous les défauts que j’ai énuméré sur cette première saison ne le concernent pas. Du début à la fin, il a su rester fidèle à lui même, authentique, et c’est ce que j’ai le plus aimé chez lui. Il est dès le départ l’élément le plus intéressant du groupe, le plus attachant, et celui qui à le plus de choses à apprendre. Gros coup de cœur ! J’ai adoré sa relation avec Betty, bien que j’ai regretté qu’elle ne soit pas assez complexifiée et développée au début. Les derniers épisodes étaient très bien de ce côté là, et me les ont fait aimer encore plus. Je ship Bughead !

Vous l’aurez compris, cette série n’est pas parfaite. Elle véhicule de nombreux clichés au départ, et ne complexifient pas assez tous les personnages, aussi intéressants qu’ils puissent paraître. Mais au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire, on se rend compte que les clichés sont sûrement utilisés à de bonne fin, et que les personnages sont plus profonds que ce qu’on nous a laissé penser au début. Jughead reste cependant le seul coup de cœur que j’ai eu pour Riverdale, ainsi que son couple formé avec Betty. Il me tarde de les retrouver !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s