Harry Potter and the Cursed child : un huitième tome (presque) dans la lignée de ses prédécesseurs !

CHRONIQUE POUR MEET YOUR CULTURE FB_IMG_1467153433018

 

Etant une fan inconditionnelle de Harry Potter, que ce soit des livres ou des films, je me devais de lire ce livre qui nous été vendus comme la « huitième histoire, dix-neuf ans plus tard. » Cependant, je prévoyais de la lire plus tard, après ma relecture des tomes 4,5,6 et 7 de la saga originale et en anglais mais je n’ai pas pu résister très longtemps ! Je l’ai lu et vais vous en parler dans cette chronique ! 🙂

  • Harry Potter and the cursed child Harry_Potter_and_the_Cursed_Child_Special_Rehearsal_Edition_Book_Cover.jpg
  • J.K. Rowling, John Tiffany, Jack Thorne
  • 30 Juillet 2016
  • Pottermore
  • 330 pages
  • 24.30 euros

Résumé :

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

J’avais quelques appréhensions avant de commencer ce livre, ayant entendu des avis assez controversés sur la toile. J’ai donc décidé d’y aller sans en attendre grand chose et je pense que j’ai bien fait car grâce à ça, cette lecture n’a pas été une déception. Alors oui, certains points m’ont quand même hautement chagrinés, mais globalement, j’ai adoré cet « ultime » tome.

harry-potter-epilogue-large_trans++NJjoeBT78QIaYdkJdEY4CoAIUdy9xCcHhT-P0TfFWWo.jpg

Commençons par les petits points négatifs de ce huitième tome : j’ai un peu moins aimé le premier acte de la pièce que les trois autres qui sont géniaux voir excellents. Dans le premier acte, il y a beaucoup d’ellipses qui font qu’on a du mal à tout suivre, surtout qu’il faut vite, et en plus, s’habituer aux didascalies et à la forme théâtrale de la chose. Sinon j’ai trouvé que certains éléments faisaient un peu « fanfiction » dans le sens ou si certains clins d’oeil à la saga étaient parfaitement placés et pas mal, d’autres faisaient peut-être too much. Mais c’est surtout au début que j’ai pu constater ces petits désagréments car le reste était vraiment très bon.

l-r_Harry_Potter_(Jamie_Parker),_Albus_Potter_(Sam_Clemmett),_Ginny_Potter_(Poppy_Miller)-large_trans++P642x9a4zXQRkyaVdo3I2TWirqIBi3L-jQ5m0Ctq1mo.jpg

Sinon, j’ai adoré retrouver les personnages, disons phares, de la saga Harry Potter avec Harry lui-même, Ginny, Hermione… je les ai reconnus et encore plus appréciés qu’avant, même s’ils sont désormais âgés de dix-neuf ans de plus, ont des enfants sous les bras et des responsabilités d’adultes. J’ai été également très agréablement surprise par Draco et Scorpius Malfoy qui ont clairement été mes personnages préférés de tout le livre. Néamoins, j’ai été très déçu par ce qu’ils ont fait de Ron mais j’y reviendrais plus tard.

A part ça, les différentes intrigues étaient vraiment pas mal, bien trouvées et exploitées. On passe de rebondissements en rebondissements avec des révélations plus incroyables les unes que les autres. Ce que j’ai aussi aimé dans ce livre, c’est qu’on ne s’ennuie pas. L’action est réellement présente et le récit est rythmé. En plus, on ne perd pas l’essence de la pièce et les dialogues sont riches (forcément, haha) et aussi importants pour l’histoire que peuvent l’être les scènes de combats pures. Les choix des auteurs étaient surprenants, très intelligents ou touchants et j’ai aimé vivre différentes émotions au fil de ma lecture, ce qui m’a rappelé mes autres lectures de Harry Potter ou le moindre rebondissement me rendait folle !

harry-potter-cursed-child-5.jpg

l-r_Ron_Weasley_(Paul_Thornley),_Hermione_Granger_(Noma_Dumezweni),_Rose_Granger-Weasley_(Cherrelle_Skeete)-large_trans++SFXWNnhoSSUDZbpG8a9LxGnpLNcb4JBmotpFYXdp7d8.jpg

Pour finir, les thèmes abordés dans ce tome sont extrêmement bien exploités, traités et profondément touchants. Les trois auteurs arrivent à nous faire frissonner, à nous toucher à nous inculquer ces valeurs universelles concernant l’amitié, l’amour et la famille à travers ces personnages qui se cherchent et se trouvent. C’est sûrement ce que j’ai préféré dans cette pièce ; retrouver de belles citations à surligner et voir de beaux messages sur la vie et la mort véhiculés.

Vous l’aurez compris, ce tome m’a beaucoup plus. Je préfère largement la saga originale mais je mettrais volontiers celui ci derrière ses frères de papiers. Je vous le conseille si vous êtes fan de Harry Potter et en voulez toujours plus !

etoile-300etoile-300etoile-300etoile-300

Une très belle lecture !

 

 

POUR CE QUI EST DES PERSONNAGES (en détails) :

Draco m’a terriblement touché, j’ai aimé en apprendre plus sur lui et sur sa psychologie, ses peurs, ses doutes, etc. Je trouve qu’on ne savait pas assez de choses sur lui dans la saga de base et c’est pourquoi, ici, j’ai été conquise d’apprendre des petites choses de lui et voir ce qu’il est devenu en tant qu’homme et sorcier. Quand à son fils Scorpius, j’ai littéralement fondu pour ce garçon ! Il est adorable, attachant, drôle et terriblement innocent. Rien à voir avec son père au même age ; j’ai vraiment aimé ce que les auteurs ont fait de ce personnage. Les autres étaient dans la même lignée ; travaillés et profonds. J’ai aimé ce que les auteurs en ont fait et qu’on puisse en apprendre vraiment sur leur vie après la bataille de Poudlard. Concernant certains personnages, dont je ne dévoilerais pas le nom par peur de spoiler, j’ai été profondément touchée, embarquée et heureuse de les lire et de ce que les auteurs ont fait avec leur caractère et personnalité, selon l’intrigue de The cursed child.

Draco-MAIN.jpg

Mon seul regret est qu’on ne retrouve pas assez de personnages de Harry Potter, qui ont survécu à la bataille finale du septième tome. J’aurais aimé retrouvé Georges, Percy, Hagrid et d’autres bien qu’il est vrai que la majorité des personnages de cette saga qu’on aime et dont on est habitués sont mort dans le dernier tome…  Mon deuxième et autre GRAND regret de lectrice est ce qu’ils ont fait du personnage de Ron. Ils l’ont pour ainsi dire, et je ne suis pas la seule à le penser, massacré. J’ai été affligée et très déçue. Ici, Ron n’est qu’un blagueur, un pitre qui n’est pas une seule fois sérieux ou impliqué dans ce qu’il se passe réellement. Il est même légèrement, voir beaucoup, exclu du groupe, et pire ! Du golden trio ! Tous les secrets et conversations sérieuses autour de l’intrigue de ce tome sont toujours échangées entre Harry et Hermione (quane n’était pas avec Ginny ou Draco) alors que à la base, et corrigez moi si je trompe, Harry a toujours tout confié à Ron puis à Hermione. C’est pire que ça, il n’y a aucun moment nostalgique ou intime entre ces trois protagonistes, surtout entre les deux hommes, comme avant, alors que leur amitié est une des choses qu’on aime le plus dans Harry Potter. J’ai donc été très déçue à ce niveau…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s