Did I Mention I Love You? de Estelle Maskame : un premier tome passable.

ARTICLE POUR MEET YOUR CULTUREFB_IMG_1467153433018

En février dernier, j’ai lu le premier tome de la trilogie DIMILY de l’auteur l’écossaise Estelle Maskame mais je n’en ai pas fait de chronique sur le blog (pour je ne sais quelles raisons…) et je m’en suis rendue compte il y a quelques jours. Étant donnée que je m’apprête bientôt à lire la suite, j’ai pensé que je devrais peut-être vous parler de mon avs concernant le premier tome. Mieux vaut tard que jamais!

PS: Je précise que j’ai lu ce premier tome en vo et que je compte continuer ainsi pour le reste de la trilogie.

  • Did I Mention I Love You?51X34AwbjkL._SY400_
  • Estelle Maskame
  • 2015
  • Black & White  Publishing
  • 9.76 euros
  • 460 pages

Résumé :

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu’Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d’un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.

Mon avis :

Je vous mentirais si je vous disais que j’ai totalement aimé ce premier tome. Je ne l’ai pas détesté mais ça a été loin du bonne lecture  (j’ai pris environ deux semaines à le lire alors que je pensais y mettte cinq jours, grand max). Il faut dire qu’il est extrêmement long à démarrer, que je n’ai pas vraiment apprécié les personnages ou réussi à m’attacher à eux et que c’était en globalité une histoire bourré de clichés et peu originale.

Premièrement, la plume de l’auteur était plutôt agréable à lire. Rien de transcendant, de particulièrement poignant ou qui a retenu mon attention mais son livre se lisait à ce niveau là et il y avait une pointe de recherche sur le vocabulaire. Cependant, j’ai vite remarqué la présence de répétition par ci par là. Alors en soi ça n’a pas gênée ma lecture mais ça la rendu plus lourde par moment. Mais globalement, pour un premier tome, je dirais que c’était une écriture franchement pas mal.

En revanche, et c’est le plus gros point négatif de ce livre, l’histoire de ce tome prend des siècles à démarrer. Jusqu’à la moitié du livre et plus, il ne se passait rien ou presque. Eden vit son été pleinement en se faisant des amis, en allant à des soirées et nous le fait vivre avec elle, soit. Mais à part ça, c’était plat. Les apparitions de Tyler se faisaient rares et les chapitres étant très longs (environs 20-30 pages par chapitres…), je me suis ennuyée à mourir lors de la plus grande partie de ma lecture. J’ai aimé découvrir cette partie des États-Unis avec Eden et la présence des personnages secondaires, qui m’ont vraiment plus, mais je dois dire que sans ça, j’aurais vite refermée le bouquin.

En plus, ce livre est un cliché à lui tout seul. Je m’attendais à être un temps soit peu surprise par cette relation spéciale entre demi-frères et demi-soeurs mais pourtant, pas tant que ça. Comme je l’ai dit précédemment, le roman met du temps à demarrer pleinement et l’histoire ne tourne qu’autour des fêtes californiennes, des nuits blanches, de l’alcool à flot et de la drogue. Je n’ai pas du tout aimé ces moments car l’auteur y consacrait des pages et des pages alors qu’ils ne le méritaient pas. De plus, ces scènes véhiculent une très mauvaise image des jeunes qui n’ont besoin que d’alcool et pire pour s’amuser et ressentir des sensations fortes… ce qui est totalement faux et donc d’autant plus dommage.

Pour finir avec les points négatifs, j’ai eu un mal fou à apprécier les deux personnages principaux, à m’attacher à Eden et encore moins à m’identifier à elle. À l’image de la première partie du roman qui était mou, plate et fade d’éléments d’action palpitants, Eden et Tyler sont dans les premiers chapitres à la limite de l’insupportable. Tyler en faisait trop, je n’ai pas du tout apprécié son comportement et sa manière de parler. Quant à Eden, elle était trop… étrange. Dans le sens où je n’arrivais pas à la comprendre et à la cerner. Était-elle une grosse fêtarde ou plus une gentille fille innocente ou un peu des deux? Je ne sais pas pourquoi mais ça ne l’a vraiment pas fait entre elle et moi…

Passée cette première partie de roman, que je n’ai pas aimé, vous l’aurez deviné, j’ai nettement plus apprécié ma lecture. Les personnages m’ont bien plus plu, on en a véritablement appris plus sur eux, que ce soient sur leur passé ou leur caractère et j’étais assez ravie de ce que je lisais à ce niveau là. Les personnages secondaires sont encore plus présents et j’en étais heureuse, j’ai particulièrement aimé Dean et Rachel.

D’ailleurs, l’histoire est elle aussi bien plus intéressante. Le côté fêtes extravagantes passent enfin de côté pour se focaliser sur les relations entre les personnages et leur psycologie et c’était vraiment très bien mené jusqu’aux dernières pages du livre. Les derniers rebondissements et retournements de situations m’ont très surprises et c’est la raison principale qui fait que j’ai envie de me plonger dans la suite et de continuer cette trilogie.

 

Vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout aimé la première partie de ce roman, pour différentes raisons, mais la deuxième m’a séduite. J’ai donc un avis très mitigé sur ce premier tome que je qualifierais au final de passable. Rien de bien exceptionnel mais ça se lisait plus par moments que d’autres. Je vous le conseille si vous aimez la romance Young Adult et n’attendez rien de spécial non plus car c’est frais et léger. Parfait pour l’été (j’avoue ne pas l’avoir lu au meilleur moment non plus…)

 

2,5/5

UNE LECTURE PASSABLE.

Publicités

3 réflexions sur “Did I Mention I Love You? de Estelle Maskame : un premier tome passable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s