Harry Potter and the prisoner of Azkaban : une pépite en vo !

ARTICLE POUR MEET YOUR CULTUREFB_IMG_1467153433018Comme vous le savez déjà, je suis une immense fan de la saga Harry Potter, que ce soit des livres ou des films. J’ai donc entrepris le mois dernier de me lancer le défi de relire cette série livresque en version originale, quelque chose que je voulais faire depuis très longtemps maintenant, et ce de manière mensuelle : un livre par mois. J’ai lu La Chambre des secrets en Juillet, il est temps de revenir en ce mois d’Août sur Le prisonnier d’Azkaban !

  • Harry Potter and the prisoner of Azkaban IMG_20160811_131025.jpg
  • J.k Rowling
  • 2014
  • Bloomsburry Publishing
  • 8. 64 euros
  • 462 pages

Résumé : 

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée à Poudlard. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Mon avis :

Il faut savoir que ce troisième tome fait partie de mes trois préférés de la série. J’ai toujours aimé l’ambiance qui s’en dégage, les nouveaux personnages qu’on découvre et surtout, tous ces rebondissements et ces péripéties à l’aspect presque policier, dans les couloirs de Poudlard, comme dans les environs (la Cabane hurlante, Près-au-Lard, etc.) du château. Quand je le relis, je suis toujours aussi stupéfaite par la fin et par les talents de J.K Rowling à utiliser tous les moindres petits détails qu’on lit dans l’intégralité de ce livre pour en faire un dénouement impressionnant. Cette fois ci, ma relecture a été en anglais mais j’ai toujours aimé les mêmes points, j’en ai même découvert d’autres avec la version originale !

Tout d’abord, la plume de J.K Rowling est toujours aussi spectaculaire. Fine et fluide mais très efficace. Elle a le soucis du détail et se plait à nous raconter les aventures de ses héros dans ce monde particulier qu’est le monde des sorciers. Elle sait également très bien raconter des histoires, décrire des lieux ou des personnages et surtout, nous tenir en halène jusqu’aux toutes dernières pages de ses livres. Que ce soit par l’immersion complète qu’on a dans le monde des sorciers (Poudlard, le Chemin de Travers, la cabane de Hagrid…), les chapitres dédiés aux traditionnels matchs de Quiddich ou par les scènes chargées d’action et de rebondissements pour le moins intenses, son écriture nous plait, nous séduit et fonctionne. On se retrouve à tourner ses pages à la vitesse de la lumière et il faut dire qu’en v.o, sa plume est encore plus mordante ! Son humour fin et décalé n’a cessé de me ravir tout le long de ce tome, entre les dialogues riches et dynamiques entre les ados et ceux des adultes, je me suis très souvent retrouvée à rire ou sourire. Cependant, elle a tout aussi bien réussi à me toucher grâce aux monologues de certains protagonistes, leur histoire, ou par sa manière de décrire les sentiments de Harry quand il pense à son douloureux passé et à la perte de ses parents. Elle exprime ses pensées et ressenti avec finesse et justesse de sorte qu’on ne s’apitoie pas sur son sort mais le comprend totalement. En somme, sur ce point là, je n’ai à redire : j’ai littéralement frissonné par son style d’écriture !

Harry-PotterPrison_2556388b

Ensuite, j’ai adoré replonger dans l’univers si magie et spécial de Harry Potter ! Ce tome me vend du rêve. L’atmosphère qui s’y dégage est sombre, mystérieuse et effrayante par moment et c’est ça que j’ai apprécié le plus ! On frissonne, on se demande comme les personnages qu’est ce qu’il se passe au château cette année, qui est réellement Sirius Black, et quels événements hors-du-communs leurs réservent cette fois ci le sort. Ce que j’aime avec cette série de livres, notamment avec ce troisième tome, c’est qu’on ressent que J.K Rowling se passionne à nous apprendre tous les détails de la vie des sorciers dans ce monde fictif et imaginaire qu’elle a crée de toutes pièces. Tout est si clair, si logique et si, aurais-je envie de dire, réaliste qu’on y croit réellement. Ce monde est riche et travaillé, et ça se sent réellement à la lecture ! Ministère de la Magie, prison des sorciers, village, sport national… ce monde est immensément riche et diversifié. Tout y est pour nous faire croire qu’il existe réellement. On sent le travail qu’elle a fournit et que son imagination est débordante et j’ai adoré cet aspect, pas mal mis en avant dans ce tome. En plus, j’ai lu ce tome en écoutant la bande son originale du film et je peux vous dire qu’il n’y a pas mieux pour s’immerger encore plus dans l’univers et l’ambiance de ce tome !

Puis, il y a évidemment les personnages que j’ai adoré retrouver dans Le prisonnier d’Azkaban. Harry est fidèle à lui même : attachant, intelligent, simple et discret mais avec cette touche un peu sombre qui se dégage de lui, peut-être ce petit côté froid qui fait que beaucoup de fans ont du mal à s’attacher et/ou à s’identifier à lui. Moi personnellement, c’est ce que j’aime le plus. Je trouve que quand on connait la raison de ce trait de sa personnalité, on ne peut qu’être admiratif devant le travail de l’auteur, complexe et creusé. Hermione me fascine et m’impressionne. Elle est dotée d’une intelligence et d’une logique hors du communs et j’aime qu’elle soit si facile à apprécier. L’attachement et l’identification n’en sont que plus simples. Quand à Ron, je l’aime toujours autant d’amour. Il est débrouillard et gai, il apporte cette énergie et cette force au groupe. Quand aux autres, je n’ai rien à dire sauf que je les aime d’amour ou aime les détester. Les Weasley sont toujours aussi excellents, Sirius et Lupin sont deux de mes personnages préférés de toute la saga, McGonagall est toujours aussi géniale, badass et franche, Drago me plait toujours autant… en somme il est difficile de trouver quelque chose à redire à ces personnages qui sont si chers à nos cœurs et qui prennent une grand place dans nos vies et forment une grande famille littéraire, pour moi ♥.

Harry_Potter_and_the_Prisoner_of_Azkaban_02.jpg

Pour finir, j’aime ce qu’il se passe dans cette suite. Que ce soient les événements reliés à Sirius Black, l’évolution de l’amitié du golden trio, les nouveaux cours, les matchs de Quiddich et surtout le final, un seul mot me vient en tête en finissant ce livre : rebondissements, rebondissements et encore rebondissements ! Que des retournements de situation absolument incroyables, magiques, à couper le souffle. Un des tomes les plus fournis et les plus originaux pour moi !

Je terminerais cette chronique en vous disant que j’ai adoré redécouvrir ce tome en anglais, les personnages me sont toujours aussi chers, les événements décrits sont toujours si bien exploités et c’est un troisième tome qui promet une belle et longue suite à Harry Potter !

Méfaits accomplis!

coup-de-coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s