Outlander, le voyage : un coup de cœur qui m’a complètement chamboulée ♥

Arrivée au troisième tome de cette saga livresque, je me dit que j’en ai fais du chemin avec ces personnages et cette histoire. Aussi vous serez ravis d’apprendre que comme les tomes précédents, Le voyage a été un immense coup de cœur. Je n’arrive pas encore à savoir si je l’ai entièrement préféré au second mais ce qui est sûr, c’est qu’il m’a fait vivre un nombre inquiétant d’émotions, m’a fait littéralement voyagé et ne me laisse pas indemne. Pas du tout. Il est temps d’en parler plus longuement.

  • Outlander : le voyageLe-voyage-9782290099605-30
  • Diana Gabaldon
  • 2015
  • J’ai lu
  • 1020 pages
  • 16 euros

Résumé :

Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l’Ecosse du XVIIe siècle. Si l’infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu’elle apprend qu’il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l’armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu’elle a quitté deux décennies auparavant ? Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges : la suite d’une série incontournable !

Mon avis :

Par où commencer avec ce troisième volet ? J’ai adoré ma lecture. Vraiment, vraiment, vraiment. Elle m’a tellement transportée, plu, impressionnée, attendrie, fais rire comme pleurer et surprise, jusqu’aux toutes dernières pages du roman, que j’en ai des frissons et les larmes aux yeux rien que d’y repenser. C’est ce genre de lecture que vous ne voulez pas finir mais qui est tellement prenante que vous vous manger plus de mille pages en moins d’une semaine.

outlander-saison-3-season-3-jamie-claire.jpg

Pour commencer, le style de l’auteur est toujours aussi fluide, prenant, addictif et surtout : efficace ! Diana Gabaldon sait raconter des histoires et donner du rythme à son récit, qu’il soit long ou… long. Elle met en scènes des dialogues très dynamiques tout en sachant faire la part des choses entre les scènes d’action, d’intenses suspens, de rebondissements (de milieu et fin de chapitres) et de descriptions. Elle nous apprend toujours énormément d’un point de vue médical, social, politique et donc historique. Ce tome traite de plusieurs points, de société dirons nous, et c’est un grand plus. Néanmoins, ces description et temps mort dans l’action ne sont pas plombantes et nous permettent même de savourer la lecture car cela nous plonge d’autant plus dans l’atmosphère, l’ambiance et les paysages de ce tome ci sachant qu’on voyage beaucoup, passant des paysages purs et verdoyants des Highlands aux rues étroites, anciennes et bondées de Edinbourg pour finir avec les différentes îles des Antilles comme la Jamaïque. Ce tome est très coloré, frais et nous redonne bonne mine, je trouve. C’est un vrai bol d’air frais et son titre porte vraiment bien son nom.

Ensuite, il y a tout ce qu’il se passe dans ce troisième tome. Ici, on est bien plus proche du premier dans la forme et la construction de l’intrigue c’est-à-dire qu’on se retrouve à nouveau avec un enchaînement de péripéties et d’aventures qui ont toutes plus ou moins de liens les unes avec les autres, mais sans vraiment d’intrigue principale (ou presque). Çà n’a presque plus rien à voir avec le schéma du tome précédent qui suivait un fil conducteur du point A à un point B mais ça reste efficace et justifiable au vu des événements sur lesquels on s’arrêtait dans Le talisman. La moitié du roman suit les périples encoures par Jamie et Claire durant leurs vingt-années de séparation et donc durant leurs vies personnelles respectives. Puis à vous de voir ce qu’il se passe mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il en arrive des choses ! En seulement quelques mois, nos personnages vont vivre l’équivalent du premier tome, je trouve. J’ai adoré suivre ces différentes et nombreuses intrigues et assister à leurs aventures marines et terrières parce que l’auteur montre tout l’étendu de son talent de romancière : chaque petit indice est porteur de sens et la fin de ce tome est extrèmement riche en révélations, j’ai vraiment, vraiment était très surprises, voir choquée par tout ce qu’on apprend et de constater que chaque personnages et petit détail a son importance. Arrivée au troisième tome, j’ai été heureuse de constater que les idées de l’auteur sont toujours aussi intéressantes et que son imagination est toujours aussi… débordante et sans limites !

5549631lpw-5549703-article-jpg_3810215_980x426

94a0e294352d0137a6b046d7ffcdb4634beb31bcb2c872fa74b92c3bdbe4ed64

A côté de cela, il faut impérativement parler des personnages. J’ai adoré, aimer d’un amour inconditionnelle, suis tombée amoureuse encore une fois, etc., des personnages de Outlander. Surtout ceux qu’on retrouve. Ça a été une explosion des sens, j’ai ressentie tellement mais alors tellement d’émotions et de sentiments durant ma lecture grâce à eux. Jamie est toujours Jamie, mon Jamie que j’aime. Il n’a pas changé d’un poil, toujours aussi aventureux, courageux, fort, drôle et sensible. Claire est tout aussi égale à elle-même : forte de ses convictions, pleine d’assurance, de répartie, d’humour et de douceur. Ils ont pris de l’âge mais n’ont rien perdus à leur physique et à leur caractère et ça c’est génial parce qu’on les reconnait et qu’on a aucun mal à les lire et suivre comme avant. J’ai également adoré retrouver les habitants de Lallybroch et certains revenants des tomes précédant. Ma seule déception a été de ne pas avoir retrouver un personnage que j’avais particulièrement aimé précédemment et auquel j’étais très attachée surtout dans le tome deux mais sinon j’ai aimé découvrir de nouveaux protagonistes. A chaque tome, on pense qu’on ne pourra pas aimer d’autres personnages autant que ceux auxquels on est habitués et qu’on connait déjà et pourtant tous les nouveaux m’ont plu et on vite pris une grande place dans mon cœur. Avec ce tome, on retrouve vraiment un esprit d’équipe fort et c’est vraiment rassurant de savoir qu’on retrouvera cette team dans le tome suivant. Enfin, comme d’habitude, j’ai aimé aimer certains personnages et aimé en détester d’autres.

1475584200_outlander

Fergus et Marsali

David-Berry-Outlander-saison-3-john-grey.jpg

Lord John Grey

outlander-two-characters.png

Joe Abernathy et Petit Ian

Et alors là. Alors là. Je dois impérativement vous parler d’un personnage que j’aime d’amour depuis le tome deux et dont je suis tombée amoureuse dans ce tome. Il s’agit tout simplement de mon cher Fergus. Fergus. Fergus ! Comment vous expliquer? Avant, j’était surtout énormément attendrie par sa personne parce qu’il était la seule figure enfantine dans tout ce chaos qu’était Outlander. Il était innocent, doux, drôle et candide. Et la place qu’il a pris au sein du couple Fraser petit à petit était tellement attendrissante à voir. Pour moi, c’était une véritable petite famille. C’est l’enfant qu’ils n’ont jamais eu (Faith). Mais alors ici, c’est tout autre chose. Ici c’est l’enfant qu’ils ne verront ou ne reverront jamais (Brianna et Willie). J’ai évidemment adoré le retrouver et j’ai pour ainsi dire pleurer, pleurer et pleurer à pas mal de reprises quand il était concerné. Ce qu’il faut surtout savoir, c’est que tout change maintenant. Il n’a plus 12 mais 32 ans. C’est désormais un beau jeune homme, extrèmement intelligent et fort. Mais toujours aussi drôle et doté de ce côté innocent, que ce soit physiquement ou moralement. C’est le même Fergus qu’on aime depuis le bordel parisien dans lequel il était la première fois qu’on le voit. Je mangeais tout ce qu’il disait. Je suis vraiment tombée amoureuse de lui. Le lien l’unissant à Jamie et Claire est encore plus fort dû aux nombreuses années passées à leurs côtés. C’est adorable à voir. Je l’aime, tout simplement. Il fait même de l’ombre à Jamie, c’est dire !

 

Pour finir, quelque chose qui démarque réellement ce tome des précédents est la charge d’émotions qu’il m’a fait vivre. J’ai vécu quelque chose de complètement fou en lisant ce livre. Je suis passées du rire aux larmes (surtout aux larmes). J’ai crié, froncé des sourcils, sourit, ris, pleuré et tout ceci m’a chamboulée. Entre les personnages et les rebondissements qu’on nous livrent comme une lettre à la poste, j’ai eu de quoi être servie ! Et j’ai vraiment adoré cette sensation parce que je me souviendrais véritablement de cette lecture pour un bon moment !

 

Afin de finir cette chronique, je vous dirais que ce tome a été un énorme coup de cœur pour plusieurs raisons incluant le style de l’auteur, ce qu’il s’y passe, la présence des personnages fars et les émotions que nous fait vivre cette lecture. Continuez cette série et préparez-vous à voyager aux côtés de Jamie, Claire, Fergus et tous les autres ! ♥

coup-de-coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s