Meet your culture : Le miroir de Cassandre, une découverte coup de cœur !

FB_IMG_1467153433018

 

 

Article spécial Meet Your Culture

Il existe des livres dont on a vraiment du mal à parler une fois achevés. C’est un peu ce que je ressens à l’instant même où je vous écris cette chronique car je suis tout à fait certaine de ne pas pouvoir trouver les mots assez justes pour vous parler de cette lecture et de cette expérience de lectrice, incroyable, nouvelle et enrichissante que j’ai vécu avec Le miroir de Cassandre. Mais je vais tenter et surtout faire de mon mieux dans le but que vous alliez en librairie pour vous procurer cette merveille et la dévorer comme ça a été le cas pour moi.

  • Le miroir de Cassandre9782253160212
  • Bernard Werber
  • 2009
  • Le livre de poche
  • 9.10 euros
  • 785 pages

Résumé :

Et vous, que feriez-vous si vous pouviez voir le futur et que personne ne vous croit ?

Mon avis :

Ce livre a été une véritable claque. Une révélation. Une découverte époustouflante avec l’auteur. Je le connaissais de nom et surtout parce que c’est l’auteur favoris de ma meilleure amie (que je remercie encore une fois car sans elle, je n’aurais sûrement jamais succombé à l’univers de cet incroyable auteur!). Je pense que si je l’ai autant aimé, autant savouré, c’est parce que je ne m’attendais absolument pas à ça (d’une part à cause du résumé très limité qui nous est fourni, et d’une autre par le fait que je ne connaissais vraiment pas cet auteur, son histoire ni ses influences). Je ne pensais pas découvrir autant d’un point de vue scientifique, politique et social à travers un vrai roman avec ses personnages, ses aventures, ses énigmes, ses intrigues, et le style qui va avec.

Parce que toutes ces qualités de romancier, Werber les possède et nous le prouve à travers ce roman ! Il a un style si fluide, si dynamique, si passionnant qu’il nous entraîne très rapidement dans la vie de la jeune Cassandre, ses tumultes et mésaventures, ses pensées et réflexions personnelles, extrêmement intéressantes et instructives. Ce roman peut faire peur au vu de son épaisseur (on parle d’une huit-centaine de pages, avec une police plutôt petite) et pourtant j’ai lu ce livre en une semaine à tout casser ! J’ai dévoré l’histoire de Cassandre, ses aventures et surtout cette énigme qu’on cherche à résoudre en même temps qu’elle, à travers les pages, jusqu’à la toute fin.

Ce roman allie à merveille différents grands genres qui n’ont, à première vue, rien à voir ensemble. Et pourtant ! Ils s’allient parfaitement et donnent un résultat grandiose et très originale. C’est vraiment une lecture qui sort de l’ordinaire, entre idées futuristes, scènes de science-fiction, qui tiennent presque de l’ordre du fantastique, philosophie, intrigues policières qui tendent au thriller, romance (et oui, pour mon plus grand plaisir et ma plus improbable surprise), et j’en passe. C’est pour ça qu’avec ce roman, on tourne les pages à une vitesse fulgurante. Déjà que les chapitres sont très courts et le style du monsieur très fluide, l’histoire regorge de thèmes différents. Elle touche à tout, et particulièrement à des problèmes et des situations de la vie quotidienne et de société. Mais voici les plus importants des thèmes abordés par l’auteur : le futur, l’exclusion, la politique, la maladie, l’amitié, le partage, le passé, les mythes…

Je ne vous dit rien sur les personnages et les multiples intrigues qui construisent ce roman spécialement pour que vous ayez l’occasion de les découvrir par vous même car c’est comme ça que j’ai commencé à lire ce roman : sans rien savoir sur le contenu. Et résultat des courses : j’ai adoré ma lecture et mon expérience.

Parce que au delà du fait que Bernard Weber vous divertit et vous passionne par l’enchaînement d’actions et de rebondissements de son histoire, vous touche grâce à ses personnages attachants, authentiques, humains et vrais, il vous apprend une immense variété de choses sur la vie, la mort et sur beaucoup de sujets politiques, sociaux et scientifiques. Il ne fait même pas que ça : il nous dévoile des secrets. Des choses qu’on connait et pense peut-être déjà, comme lui, et qu’on prend donc plaisir à lire et à redécouvrir selon son point de vue (notamment sur des idées politiques).

 

Je finirais cette chronique en vous disant que vous devez tester du Bernard Werber, au moins une fois dans votre vie, pour vous rendre compte de l’ampleur du talent de ce monsieur, de ses idées, de son imagination et du talent d’écrivain qu’il possède. J’ai bien l’intention de lire un de ses livres une fois par mois alors attendez vous à le retrouver très vite sur ce blog !

coup-de-coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s