Bilan de lecture du mois de Mai 2016 : un presque sans faute !

En ce mois de Mai, j’ai réussi à lire 5 livres dont un gros coup de cœur et une déception. Sans cette déception, on peut dire que j’aurais fait un sans fautes car j’ai adoré mes autres lectures. Laissez moi vous les présentez de suite !

 

  •  Les colombes du roi soleil : la promesse d’Hortense 41yAizbk7WL.jpg
  • Anna-Marie Desplat-Duc
  • 2006
  • Flammarion
  • 328 pages
  • 13 euros

Résumé :

Depuis leur rencontre à Saint-Cyr, Hortense et Simon sont amoureux. Simon propose à Hortense de s’enfuir. Hortense est tiraillée entre son cœur et sa raison. Les deux jeunes gens vont devoir vivre cachés. Mais les fuyards sont en danger…

Mon avis :

J’aime toujours autant cette série livresque, le personnage et l’histoire de Hortense. Cette relecture a été très plaisante, j’ai aimé me replonger dans l’univers des Colombes, dans le contexte historique des fastes de la cour de Versailles (bien qu’il s’agit ici surtout du soucis des guerres de religion entre protestants et catholiques), des personnages et de leurs incroyables et dangereuses péripéties. Hortense est une de mes colombes préférés, elle est courageuse et intrépide, sa véritable nature se révèle grâce à son amour pour Simon, qui m’a beaucoup touché, et je l’admire pour ça. Un très bon tome !

 

  • Outlander, le chardon et le tartanOutlander-de-Diane-Gabaldon.jpg
  • Diana Gabaldon
  • 2014
  • J’ai lu
  • 853 pages
  • 16 euros

Résumé:

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ? Le début d’une série incontournable !

Mon avis :

Ce premier tome est clairement une bombe ! Je suis littéralement tombée amoureuse de cette histoire, de ces personnages, de l’Ecosse et de sa culture. J’ai pris un peu de temps à me plonger dans l’histoire puisque la seule chose que j’attendais était le voyage dans le temps de Claire mais une fois cette étape passée, la grande majorité de personnages présentés, les intrigues et l’action s’enchaînent et on se retrouve à manger les 860 pages en quelques jours. Un bijou littéraire qui vous fera frémir, adorer l’Histoire et découvrir et apprendre sur des éléments historiques impossibles à oublier.

Ma chronique complète : https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/05/21/outlander-le-chardon-et-le-tartan-un-coup-de-coeur-previsible-%E2%99%A5/

 

  • Un parfum à sentir/Passion et vertu 511aTDpxjIL._SX195_.jpg
  • Gustave Flaubert
  • 2011
  • Folio 2 euros
  • 112 pages
  • 2 euros

Résumé :

Marguerite, prématurément vieillie et usée, délaissée par son mari qui lui préfère la vive et
fraîche Isabellada, ne sait que faire pour reconquérir l’homme qu’elle aime. Malgré sa bonté et sa
générosité, le combat est trop inégal… Mazza, douce et rêveuse jeune femme, mariée et mère de
deux enfants, succombe au charme d’un arriviste. Aveuglée par la passion, elle se transforme en une
criminelle sans merci pour s’enfuir avec son amant.
Dans ces deux textes méconnus, Gustave Flaubert, alors tout jeune écrivain, nous offre deux magnifiques portraits de femmes qui annoncent déjà l’inoubliable Emma Bovary.

Mon avis :

J’ai du mal avec le style de Flaubert bien que j’aime ses histoires d’ordinaire. En revanche, ici, cela a été est l’inverse. J’ai adoré sa plume mais je n’ai pas du tout accroché aux deux nouvelles racontées. J’ai beaucoup de mal avec les nouvelles en général, et ce depuis toujours, car je n’arrive jamais à m’attacher et aux personnages et à leurs histoires et ce petit recueil n’a pas fait exception à la règle. J’ai trouvé les personnages fades ou trop exagérés dans leur comportements, loin du réalisme habituel de Flaubert, et leurs histoires aussi rocambolesques que peu intéressantes… Une déception pour moi.

 

  • Eleanor and Park bm_CVT_Eleanor-and-Park_8591
  • Rainbow Rowell
  • 2014
  • Pocket Jeunesse
  • 16.90 euros
  • 384 pages

Résumé :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Mon avis :

Eleanor and Park, c’est un livre qui m’a fait vivre plusieurs émotions à la fois et en l’espace de quelques pages. Je passais très vite du sourire aux rires aux pleurs, etc. J’ai vraiment apprécié ma lecture, le style de l’auteur, les personnages, ce qu’ils vivent et la manière dont ils le vivent et les beaux messages que ce roman nous apportent sur la vie en général. Bien qu’il était un peu plat et passif à certains passages, je l’ai beaucoup aimé et j’ai passé une agréable lecture  !

Ma chronique complète : https://leslecturesdesirine.wordpress.com/2016/05/27/eleanor-and-park-une-tres-belle-lecture-a-limage-du-couple-%E2%99%A5/

 

  • Alcools suivis de Calligrammes  51IE6BdIeAL._SX303_BO1,204,203,200_
  • Apollinaire
  • 1913
  • Pocket
  • 2.99 euros
  • 315 pages

Résumé :

Pour Guillaume Apollinaire, la poésie se trouve en toute chose, dans les légendes comme dans les souvenirs mythologiques, dans les bruits de la rue et sur les murs de la ville, dans la vie sous toutes ses formes, dans le temps qui s’enfuit et la Seine qui coule sous le pont Mirabeau. Puis dans l’amour bien sûr, et ses amères désillusions, que l’auteur de  » La Chanson du Mal-Aimé  » transforme en mélodies nostalgiques. Chef de file de l’avant-garde, Guillaume Apollinaire meurt en 1918 des suites de la Grande Guerre, mais reste comme celui qui, par son goût du nouveau et de la surprise, a ouvert la voie au renouveau poétique du XXe siècle

Mon avis :

J’aime énormément ce poète et j’ai vraiment apprécié de me plonger dans sa poésie. Ce qu’il raconte est aussi poétique que sensible et ce que j’ai particulièrement aimé c’est son style! Il a une sensibilité et une musicalité très nette et marquée dans ses vers et c’est vraiment agréable de pouvoir retenir quelques uns de ses vers et de pouvoir les chantonner car le rythme nous le permet, parce qu’on les aura plus facilement retenu ensuite! Top!

Un très bon moi de lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s