TOP 5: mes contemporains préférés !

Hormis les classiques, les contemporains sont les livres que je lis le plus. Ils regroupent, pour moi, énormément de sous genres :romances, policiers, thrillers… Tant qu’ils sont écrit depuis les années 80-90 jusqu’à nos jours, on aura affaire à du contemporain à mon sens. Ici je vais vous parler de contemporains basiques, sans tous ces sous genres.

Laissez moi vous dresser mon top 5 de mes lectures contemporaines préférées, en espérant vous en faire découvrir !

  • Central Park,Cvt central park 5496
  • Guillaume Musso,
  • 2014
  • Pocket
  • 7.80 euros
  • 448 pages

Résumé :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Mon avis :

Ce livre a été une véritable claque pour moi. Je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il traite de ce sujet et c’est surtout la manière dont Musso l’aborde qui est tout simplement… magnifique et bouleversante et stupéfiante et déchirante. Des personnages fragiles, brisés, humains, vrais, authentiques. Un histoire saisissante, prenante et incroyable. Des rebondissements et des secrets pour le moins explosifs. Belle. Une très belle leçon de vie que nous dresse cet livre. A lire et relire, absolument.

 

  • La vie est un arc-en-ciel51iAB1a-azL._SX307_BO1,204,203,200_
  • Cecelia Ahern
  • 2007
  • J’ai lu
  • 6.90 euros
  • 411 pages

Résumé :

Sur les bancs de l’école, Rosie et Alex s’étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d’une longue série d’imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux  » amis  » devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent… Serait-il possible qu’au plus profond d’eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d’amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre… Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu’elle impose sont, comme souvent, autant d’obstacles pour (re)connaître l’amour !

 

Mon avis :

Un gros coup de cœur pour ce roman! Que dire sur lui si ce n’est qu’il est frais, drôle, poignant, touchant et… vrai. Il dépeint la vie, la vraie, avec ses lots de problèmes et catastrophes en tous genres et ses fous rires et bons moments. On y retrouve tout et il nous met une de ces claques. L’histoire de Rosie et Alex vous prend et vous entraîne dans un chemin dangereux et qu’on cherche tous à trouver et à dompter : le temps.

 

  • La dernière réunion des filles de la station service,
  • Fannie Flagg,9782749141848
  • 2015
  • éditions cherche midi
  • 19.80 euros
  • 412 pages

Résumé :

Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

Mon avis :

Une si belle découverte de 2016, voilà ce qu’à été ce livre ! Malgré les quelques longueurs au début, le roman en entier est quelque chose ! Il est fluide et extrêmement addictif si bien que l’on se retrouve à dévorer les 460 pages en quelques jours. On ne voit absolument pas le temps passé en le lisant pourtant on en traverse des années dedans ! C’est un véritable voyage historique, une quête de soi, de l’individu que l’on est et croit être. Les rebondissements sont forts et prouvent que tout est toujours possible dans la vie. Magnifique et émouvant ♥

 

  •  Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part,1540 3
  • Anna Gavalda,
  • 1999
  • éditions j’ai lu
  • 5 euros
  • 156 pages

Résumé :

Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d’espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu’il leur arrive, ils n’ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d’émotion qu’ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d’Anna Gavalda.
En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.

Mon avis :

Alors cette courte lecture de nouvelles a été clairement très agréable ! C’était frais et parfaitement adapté pour les vacances. En plus, chaque histoire illustre tellement la vie quotidienne et les personnages sont tous si attachants et réalistes et humains et drôles que ça n’a rendu ma lecture que meilleure alors je vous le conseille vivement.

 

  • Que seul un chien,1540 4
  • Claudine Galea,
  • 2015
  • éditions espaces
  • 12.50 euros
  • 64 pages

Résumé :

Une femme oscille entre deux vies, une vie en famille, une vie en voyage. Comment faire un choix sans se trahir ? Comment être soi-même malgré ce qui manque, ceux qui manqueront ? Alliance : au seuil de sa disparition, un homme est entouré des femmes de sa vie, mère, épouse, sœur. Sa vie d’enfant le traverse à nouveau dans un nuage de souvenirs qui irradient le présent. Les deux textes de ce livre interrogent l’énigme de l’« être au monde ». Que partage-t-on ? Quelle part de nous, de notre expérience individuelle, reste incommunicable, irréductible, étrangère aux autres ? Et que transmettons-nous ?

Mon avis: 

Vous devez savoir que j’aime plus que tout les textes poétiques, modernes notamment. Et bien j’ai été surpris avec cette pièce de théâtre poétique et musicale. Une histoire très belle et une manière de la raconter très prometteuse… j’aime beaucoup le style d’écriture de cette auteur que j’ai d’ailleurs hâte de rencontrer ! C’est l’histoire d’une femme qui oscille entre deux voies et qui dépeint à travers son parcours, celui de milliers de femmes, enfermé dans un idéal que la société leur impose. Une quête de soi, entre libertés et regrets, des personnages humains et vrais.

Publicités
Publié dans: TOP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s